Nigeria : «plus d’espoir» pour les mineurs coincés depuis une semaine

Les sauveteurs ont perdu tout espoir de retrouver vivants au moins 20 mineurs nigérians pris au piège, une semaine après l’effondrement d’une mine dans l’ouest du Nigeria, a déclaré mardi à l’AFP un responsable des services d’urgence.

 

Lundi 3 juin, une mine s’est effondrée sur des mineurs artisanaux employés par une société minière locale dans le village de Galkogo, dans le district de Shiroro, dans l’Etat du Niger. L’agence nationale d’aide d’urgence, la SEMA, avait alors déclaré que plus de 30 mineurs étaient pris au piège, mais quelques jours plus tard, la police a ramené ce nombre à 20.

 

« Tout espoir de retrouver les mineurs vivants est perdu. Huit jours se sont écoulés depuis qu’ils ont été ensevelis dans le puits », a déclaré à l’AFP Ibrahim Audi Husseini, porte-parole de la SEMA.

 

En raison du manque d’équipement, des artisans ont été employés pour creuser la roche à l’aide de burins afin de retrouver les mineurs ensevelis, un processus lent et laborieux, a précisé M. Husseini.

Lire aussi :  Nigeria : près de huit personnes tuées dans un marché des bestiaux à Abia

 

« L’opération de sauvetage n’a pas été officiellement annulée, mais les familles des mineurs pris au piège, qui sont musulmanes, ont déjà fait la prière du septième jour pour le repos de l’âme de leurs proches qu’elles considèrent comme morts », a-t-il ajouté.

 

L’odeur nauséabonde qui se dégage du puits et l’eau qui s’infiltre en dessous laissent penser que les mineurs sont morts, mais les artisans continuent de creuser les rochers dans l’espoir d’atteindre les mineurs pris au piège, a déclaré M. Husseini.

 

Il a maintenu l’affirmation de la SEMA selon laquelle plus de 30 mineurs étaient piégés dans le puits, sur la base de témoignages de villageois et d’autres mineurs. « On tente de dissimuler le nombre réel de personnes piégées pour atténuer la gravité de la situation », a déclaré M. Husseini, dans une allusion voilée aux chiffres de la police.

Lire aussi :  Basket-ball : le Nigeria se retire des compétitions internationales

 

Shiroro est l’un des nombreux districts de l’Etat du Niger terrorisés par des groupes armés qui attaquent les villages isolés, pillent et incendient des maisons, et kidnappent les habitants contre des rançons. Pour diverses raisons de sécurité, le gouvernement de l’Etat du Niger a interdit l’exploitation des mines dans les districts de Shiroro, Munya et Rafi.

 

En raison de l’insécurité qui règne dans cette région, les secours n’ont pu intervenir immédiatement pour secourir les mineurs coincés. Les autorités locales craignent particulièrement que les ressources minières soient accaparées par les groupes armés.

 

Mais dans cet Etat où l’orpaillage est l’une des seules ressources pour les habitants, de nombreux sites miniers continuent de fonctionner, malgré les mises en garde et les interdictions.

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

En Somalie, les combattants shebab essuient des pertes lourdes à Jubbaland

Alors qu’ils tentaient de prendre le contrôle des bases militaires à Kismayo, ville portuaire située dans l’Etat du Jibbland, Sud de la Somalie, les...

En RCA, l’ONU appelle les autorités à garantir le respect des droits humains dans les prisons

Jeudi 18 juillet, l'Organisation des Nations unies a appelé les autorités à mettre en place des mesures urgentes pour garantir le respect des droits...

RDC/Ituri : quatre civils échappent entre les mains des ADF à Mambasa

Kidnappés, quatre civils ont réussi à s’échapper de mains des combattants présumés des rebelles ADF, affiliés à l’Etat islamique (EI), dans le territoire de...

Est de la RDC : Washington prolonge de la trêve humanitaire de 15 jours

Mercredi 17 juillet, la Maison-Blanche a prolongé de quinze jours la trêve humanitaire dans l'Est de la RDC dans le cadre des efforts visant...

Niger : au moins sept morts dans une attaque d’hommes armés

Des hommes armés ont tué près de sept civils dans la région de Tillabéri, située dans la zone dite de trois frontières entre le...