Ouganda: Des nouvelles violences lors du meeting de Bobi Wine.

Lire aussi

Un nouveau meeting de l’opposant ougandais Bobi Wine a été interrompu suite à des violences policières à Masaka, au sud de l’Ouganda, ce dimanche 27 décembre 2020.

Lors de ces violences, un garde de corps est mort. C’est ce qu’a indiqué Bobi Wine sur son compte Twitter, alors qu’il est en campagne pour la prochaine présidentielle prévue le 14 janvier 2021. Trois journalistes qui couvraient la campagne ont été blessés lors de ces incidents.

« Ashraf Kasirye, un journaliste blessé se trouvant dans un état critique, est amené en urgence à l’hôpital », a annoncé la police ougandaise.

Ces affrontements ont opposé les sympathisants du principal opposant du président Museveni aux forces de l’ordre.

« Francis Senteza Kalibala, garde de Bobi wine a été percuté par la jeep de la police quand il allait secourir Ashraf Kasirye, journaliste touché par la grenade lancée par les policiers », a indiqué Bobi Wine.

Selon le porte parole de la police ougandaise, « il s’agissait des gaz lacrymogènes. Ces derniers ont été utilisés pour disperser la foule ».

Bobi Wine avait suspendu sa campagne suite à des violences policières qui avaient fait une trentaine de morts. Pendant ces hostilités, le véhicule de l’opposant ougandais avait été touché par plusieurs tirs.

Jacques Elenge

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Instabilité dans l’Est de la RDC : Washington contre tout soutien extérieur au M23

Lundi 5 décembre, lors d’un entretien téléphonique avec le président rwandais Paul Kagame, le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img