Ouganda : la Grande-Bretagne sanctionne la présidente du Parlement sur fond de soupçons de corruption

Mardi 30 avril, la Grande-Bretagne a imposé des sanctions à Anita Among, présidente du Parlement ougandais, et à deux autres parlementaires de premier plan sur fond de soupçons de corruption.

 

Ces sanctions impliquent, selon un communiqué des autorités britanniques, l’interdiction de voyager et le gel des avoirs en vertu du régime de sanctions anti-corruption mondiale du Royaume-Uni.

 

Selon Londres, Mme Kitutu et Nandutu ont volé des milliers de tôles de fer dans un projet de logement financé par le gouvernement visant à aider les communautés vulnérables de Karamoja. Parmi eux, certains ont bénéficié du produit du vol.

 

Le vice-ministre britannique des Affaires étrangères Andrew Mitchell explique que le Royaume-Uni envoie un message clair à ceux qui pensent qu’il est acceptable de profiter aux dépens des autres.

Lire aussi :  L’épidémie du virus Ebola refait surface en Ouganda

 

« La corruption a des conséquences et vous en serez tenu responsable. Les actions de ces individus, consistant à accepter l’aide de ceux qui en ont le plus besoin et à conserver les bénéfices, constituent le pire de la corruption et n’ont pas leur place dans la société », a-t-il dit.

 

Accusés de corruption en Ouganda, les affaires de Mary Kitutu et Agnes Nandutu sont toujours devant les tribunaux. D’après Chris Obore, porte-parole du Parlement ougandais, les sanctions contre le président sont liées à la colère britannique face à une loi anti-homosexualité adoptée dans ce pays d’Afrique.

 

« Notre pays dispose d’institutions de réglementation, d’enquête et disciplinaires qui s’occupent de la corruption et aucune d’entre elles n’a trouvé le Président coupable, par conséquent ; les allégations de corruption sont autant qu’elles peuvent être motivées par des considérations politiques et de vendetta », a expliqué le porte-parole.

Lire aussi :  Ebola : la fin de l’année scolaire écourtée en Ouganda

 

Depuis sa création en 2021, la Grande-Bretagne a sanctionné quarante-deux personnes et entités, notamment de Russie, du Soudan du Sud et du Venezuela, dans le cadre de son régime anti-corruption.

 

Josaphat Mayi

Les plus lus

Football/CAF-C1 : Al Ahly-Espérance de Tunis à guichets fermés

La Finale retour de la ligue africaine des champions de la Caf entre Al Ahly d'Égypte et l'Espérance Sportive de Tunis, prévue au Caire,...

RDC : appel à la libération d’une militante pro-démocratie et de ses collègues

En RDC, des militants pro-démocratie et des opposants exigent la libération de l’activiste Gloria Sengha Panda, coordonnatrice du mouvement Vigilance Citoyenne (Vici) et de...

Sénégal/Élim-Mondial 2026 : Aliou Cissé dévoile sa liste pour les deux prochaines journées

Pour le choc face à la RDC et à la Mauritanie, Aliou Cissé, sélectionneur des Lions de la Teranga du Sénégal, a dévoilé sa...

Burkina Faso : début d’assises nationales pour décider de la suite de la transition

Ce samedi 25 mai, des assises nationales de deux jours ont débuté au Burkina Faso, pays dirigé par un régime militaire depuis 2022, pour...

Elections en RDC : quel rôle joue le conseiller communal ?

Ce mercredi 20 décembre, les Congolais sont appelés à élire un chef de l’Etat, des députés nationaux et provinciaux ainsi que les conseillers communaux...

Sur le même thème

Afrique du Sud : dernier meeting de l’ANC dans un contexte incertain

L'ANC, au pouvoir en Afrique du Sud depuis trente ans mais fragilisé en amont des législatives mercredi, a tenté de rallier samedi les indécis,...

RDC : appel à la libération d’une militante pro-démocratie et de ses collègues

En RDC, des militants pro-démocratie et des opposants exigent la libération de l’activiste Gloria Sengha Panda, coordonnatrice du mouvement Vigilance Citoyenne (Vici) et de...

Burkina Faso : début d’assises nationales pour décider de la suite de la transition

Ce samedi 25 mai, des assises nationales de deux jours ont débuté au Burkina Faso, pays dirigé par un régime militaire depuis 2022, pour...

Les problèmes de migration et d’infrastructures alimentent la désinformation des sondages en Afrique du Sud

Les propagandistes et les escrocs exploitent la xénophobie et la colère suscitée par les infrastructures défaillantes pour déclencher une vague de désinformation à l'approche...

Tchad : Allamaye Halina, Premier ministre désigné

Au Tchad, l’ambassadeur Allamaye Halina a été nommé Premier ministre jeudi 23 mai, quelques heures après la cérémonie d’investiture du président Mahamat Idriss Déby.   Cette...