Paul Rusesabagina, opposant rwandais, est arrivé au Qatar

Lire aussi

Libéré de prison, Paul Rusesabagina, le farouche opposant au président rwandais Paul Kagame qui a inspiré le film « Hôtel Rwanda » sur le génocide des Tutsi, est arrivé lundi au Qatar avant son retour aux Etats-Unis, selon des sources diplomatiques.

Rusesabagina, 68 ans, dont la peine de 25 ans de prison pour « terrorisme » a été commuée par le président Paul Kagame, devait subir des examens médicaux à Doha avant de prendre l’avion mercredi pour les Etats-Unis, selon les mêmes sources.

« Il a besoin de soins, mais il pourra s’envoler mercredi pour les Etats-Unis », a déclaré un diplomate basé au Qatar.

Après plus de 900 jours de prison, M. Rusesabagina a été libéré en vertu d’un accord conclu entre les gouvernements américain et rwandais avec l’aide du Qatar, dont les autorités n’ont pas confirmé dans l’immédiat son arrivée sur leur territoire.

Auparavant gérant d’un hôtel de la capitale rwandaise, M. Rusesagabina a sauvé des centaines de personnes pendant le génocide des Tutsi en 1994. Son histoire a été rendue célèbre par le film « Hôtel Rwanda », sorti en 2004.

Il est par la suite devenu un farouche opposant du président Paul Kagame, et a créé son propre parti politique. Les pourparlers sur sa libération avaient débuté fin 2022 et une avancée s’est produite la semaine dernière lors de discussions entre le président Kagame et l’émir du Qatar, a indiqué une source proche du dossier.

Rusesabagina vivait depuis 1996 en exil aux Etats-Unis et en Belgique, avant d’être arrêté à Kigali en 2020 dans des circonstances troubles, à la descente d’un avion qu’il pensait à destination du Burundi.

L’opposant a été jugé de février à juillet 2021 pour neuf chefs d’accusation, dont celui de « terrorisme », pour des attaques menées par le FLN, organisation classée terroriste par Kigali, qui avaient fait neuf morts en 2018 et 2019.

Paul Rusesabagina a admis avoir participé à la fondation en 2017 du Mouvement rwandais pour le changement démocratique (MRCD), dont le FLN est considéré comme le bras armé, mais il a toujours nié toute implication dans les attaques.

Dans une lettre datée d’octobre 2022 publiée vendredi par le gouvernement, il a assuré qu’il se tiendrait désormais éloigné de la vie politique.

AFP/Sahutiafrica

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Instauration des périodes de fermeture de pêche en mer en Côte d’Ivoire

La Côte d'Ivoire va instaurer des périodes de fermeture de pêche en mer au début de l’année prochaine. Cette...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img