Présidentielle au Centrafrique: Calme à Bangui après la décision de la Haute Cour

La situation est calme. A Bangui, la capitale de la Centrafrique, l’arrêt de la Cour Constitutionnelle a confirmé la réélection du président sortant, Faustin-Arcange Touadéra dès le premier tour, avec un peu plus de 53% des voix mardi 19 janvier.

La coalition de l’opposition (COD-2020) conteste et rejette l’arrêt de la Cour. Elle prévoit une importante annonce dans les prochains jours. Elle affirme que “la Haute Cour a rendu une décision politique”.

« Au regard des documents justifiant cette mascarade électorale, elle (la Cour Constitutionnele) ne peut pas affirmer aujourd’hui qu’elle a dit le droit. C’est un jour de deuil », a indiqué Mahamat Kamoun, président de la coalition à Jeune Afrique lundi 18 janvier.

Lire aussi :  Centrafrique : qu’attendre des consultations entre la présidence et les représentants de l’opposition ?

« Pour nous, il n’y a pas eu d’élection en Centrafrique, et nous allons nous réunir pour rendre officielle cette position », a-t-il ajouté.

Des sources sur place confirment la présence d’un important dispositif de sécurité renforcé est mis en place.

Les forces de l’ordre procèdent à des fouilles systématiques de véhicules et contrôlent physiques des personnes. Entre temps, les activités socio-économiques ont repris.

« Il n’y a pas eu assez de manifestations après le délibéré de la Cour Constitutionnelle. Seuls évidemment les sympathisants et adhérents du MCU, mouvement de soutien à Touadera, ont manifesté quelques heures. Il ne fallait pas aussi trop rester dans la rue à cause du couvre-feu qui a été ramené à 18h alors qu’initialement il était à 20h », a confié le journaliste Max Allaroum.

Lire aussi :  Le chavirage d’un bateau fait au moins 58 morts en Centrafrique

Par ailleurs, le scrutin présidentiel au Centrafrique s’est déroulé dans un contexte sécuritaire tendu avec notamment, la recrudescence des attaques rebelles.

Trésor Mutombo

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Burkina Faso : enlèvement du lieutenant-colonel Zoungrana poursuivi pour «tentative de déstabilisation»

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel burkinabè Emmanuel Zoungrana, poursuivi pour des faits présumés de « tentative de déstabilisation » et remis en liberté provisoire mardi, a...

Sénégal : le président Bassirou Diomaye Faye attendu au Mali et au Burkina Faso

Le président Bassirou Diomaye Faye doit se rendre au Mali au Burkina Faso pour une visite officielle ce jeudi 30 mai, selon la présidence...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

Libye : Mohamed Oun reprend ses travaux après deux mois de suspension

Suspendu temporairement, Mohamed Oun, ministre du Pétrole et du Gaz du gouvernement d'unité nationale de Tripoli, a repris ses fonctions après deux mois de...