Présidentielle au Tchad : Déby-Masra, duel dans les urnes

Au Tchad, les résultats de la présidentielle se font attendre, alors que le duel s’annonce rude entre le général Mahamat Idriss Déby, chef de la junte et Succès Masra, Premier ministre tchadien, tous deux âgés de 40 ans.

 

Après le vote, le dépouillement a débuté dans les bureaux de vote. D’après l’AFP, le comptage des bulletins a commencé lundi dans la plupart des bureaux. Des sources renseignent que le vote s’est bien déroulé dans l’ensemble du pays, sauf à Moundou, bastion de l’opposition, ville située dans le sud du Tchad, où des violences ont fait un mort.

 

Figures politiques jeunes

 

Durant la campagne électorale, Déby et Masra se sont démarqués en traînant des foules. Les deux principaux challengers, à 40 ans, sont des jeunes figures de la politique tchadienne. L’un a pris le pouvoir à la mort de son père il y a trois ans. L’autre était une figure de proue de l’opposition, qui a connu l’exil avant de faire son retour au Tchad. Puis, être nommé Premier ministre sur fond d’un accord politique sous la médiation de Kinshasa.

 

Tous les observateurs ont, au début de la campagne électorale, prédit une victoire massive du chef de la transition, évoquant le fait que ses rivaux les plus dangereux ont été écartés. Il s’agit, notamment de l’opposant Yaya Dillo, tué lors d’un assaut de l’armée contre le siège de son parti.

 

Mais Succès Masra, opposant farouche devenu Premier ministre, a su prendre tout le monde de court. Le Premier ministre s’est offert des bains de foule durant sa campagne. Pourtant, une franche de l’opposition l’accuse de « traître » rallié au système Déby et vrai-faux candidat pour « donner un vernis démocratique au scrutin ».

Lire aussi :  RDC : bras de fer entre le pouvoir et l’opposition à l’approche de la présidentielle  

 

Match serré ?

 

« C’est un duel que je dirai à mort, parce que lors de leur dernier meeting, ils se sont retrouvés à N’Djamena. Chacun de son côté a traîné un monde extrêmement fou. Le duel s’est poursuivi dans les urnes. On attend les suffrages que les électeurs ont exprimés en faveur de l’un ou l’autre candidat », commente le Dr Évariste Toldé, analyste politique tchadien, à Sahutiafrica.

 

D’après l’analyste, la participation des électeurs va être déterminante et pourrait départager les deux chefs de l’exécutif.

 

Pour l’heure, chaque camp croit à ses chances. « Tout est mis en œuvre pour que le président de transition puisse remporter cette élection depuis que le processus est engagé. Mais, tout le monde sait aussi que le président de Transformateurs a su mobiliser une bonne partie de la population. Cette population qui aspire au changement et qui voudrait l’avoir. Ça va se jouer sur un certain nombre de voix. Tout le monde attend que la bataille soit rude dans les urnes », analyse Dr Évariste Toldé.

 

« Merci à tous de vous être massivement mobilisés pour aller, dans un élan patriotique, voter pour que votre voix compte pour notre avenir commun. Que les dépouillements se poursuivent dans le calme et la sérénité », a écrit Succès Masra dans un post sur X, appelant l’organe électoral au respect de la vérité des urnes.

Lire aussi :  En Mauritanie, le président El Ghazouani candidat à sa propre succession

 

De son côté, le général Mahamat Idriss Déby a salué « la maturité démocratique du peuple souverain du Tchad ». « Alors que le processus de transition vit ses derniers jours avec la phase électorale ultime en cours, je tiens à prendre un moment pour rendre un hommage mérité au peuple tchadien qui s’est rendu dans les urnes en masse et dans le calme afin de désigner son dirigeant », a-t-il déclaré dans une publication sur les réseaux sociaux.

 

Vérité des urnes

 

La mission d’observation de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (Cen-Sad) a salué « le processus, en soulignant l’importance de la participation citoyenne et le respect des règles électorales ».

 

Entre-temps, l’Agence nationale de la gestion des élections (Ange) doit publier les résultats de la présidentielle dans quinze jours. Si le général Mahamat Idriss Déby se montre confiant pour une victoire dès le premier tour, Succès Masra, lui, n’a pas perdu son encrage et se croit aussi à sa victoire dès le premier tour.

 

« La peur des électeurs, c’est que le verdict, qui sera donné, risque de ne pas être celui des urnes. Le fait qu’on ne remette pas aux représentants de partis politiques les exemplaires de procès-verbaux. Cela discrédite un peu le processus et ça fait manquer la confiance dans le processus. Ce qui pourrait plonger le Tchad dans une crise post-électorale », pense l’analyste politique Évariste Toldé.

 

Trésor Mutombo

Les plus lus

En RDC, le flou autour de la démission d’une ministre

Stéphanie Mbombo Muamba, ministre congolaise déléguée près le ministre de l’Environnement, a annoncé sa démission mardi 18 juin dans la soirée.   Pourquoi a-t-elle démissionné ? C’est...

Somalie : le gouvernement veut ralentir le retrait des casques bleus africains

Le gouvernement somalien veut ralentir le retrait des casques bleus africains dans ce pays et met en garde contre un potentiel vide en matière...

DRC Mining Week 2024 : le groupe MKB signe sa première participation

A la DRC Mining Week 2024, le groupe MKB Sarl, spécialisé notamment dans l’agropastoral, agro-industriel ainsi que dans le commerce général, a signé sa...

Des centaines d’Egyptiens meurent pendant le pèlerinage du hadj à la Mecque

Au moins 530 Égyptiens ont péri durant le pèlerinage du hadj et trente-et-un autres portés disparus, en raison de la chaleur extrême qui s'abat...

DRC Mining Week 2024: Déficit de l’énergie en RDC, Hugo Sinza de TFM propose des actions...

Le déficit en énergie pose de plus en plus problème à l'industrie en général et à l'industrie minière en particulier. La DRC Mining Week...

Sur le même thème

Au Malawi, Lazarus Chakwera nomme un nouveau vice-président

Au Malawi, le président Lazarus Chakwera a nommé Michael Usi comme vice-président après la mort de son prédécesseur dans un accident d'avion, a annoncé...

Kenya : un mort dans une manifestation contre les nouvelles taxes

Jeudi 20 juin, un manifestant a été tué lors d’une manifestation contre le projet de budget du gouvernement prévoyant d’instaurer de nouvelles taxes, selon...

Burkina Faso : «…On ne recule pas, on n’abandonne pas» (Ibrahim Traoré)

Au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, chef de la transition, se montre rassurant deux après que l’armée a démenti toute « mutinerie » dans des...

Burkina Faso : conseil des ministres à Ouagadougou en présence du capitaine Traoré

Ce jeudi 20 juin, le capitaine Ibrahim Traoré, chef de la transition, a présidé un conseil des ministres à Ouagadougou, selon la présidence, deux...

Sénégal-France : Bassirou Diomaye et Emmanuel Macron, un déjeuner pour faire connaissance

En séjour à Paris où il participe au Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation vaccinales ce jeudi 20 juin, le président Bassirou Diomaye...