Présidentielle en Côte d’Ivoire: vers une abstention record?

L’élection présidentielle est prévue pour le samedi 31 octobre en Côte d’Ivoire. Ce jeudi est le dernier de la campagne. La campagne présidentielle n’a pas drainé du monde et n’a pas connu un fort engouement, indiquent des témoins sur place, notamment à Abidjan la capitale.

Et à deux jours du scrutin, plus de la moitié des personnes inscrites sur les listes n’ont pas leurs cartes d’électeurs. Sur près de 7.500.000 électeurs inscrits, 4.400.000 Ivoiriens n’ont pas encore de carte. Sans cette carte, il leur sera difficile d’aller aux urnes samedi 31 octobre.

Selon la Commission électorale indépendante (CEI), 41% des inscrits ont retiré leurs cartes. Les autres, ont-ils suivi le mot d’ordre de boycott et de désobéissance civile pacifique lancé par l’opposition?

Lire aussi :  Alassane Ouattara, un geste de décrispation politique en Côte d'Ivoire

La CEI laisse la possibilité aux électeurs de retirer leurs cartes le jour du vote.

L’engouement n’est pas perceptible dans les rues du pays.

Mais ce chiffre pourrait changer, puisque la Commission électorale indépendante a laissé la possibilité aux électeurs de retirer leur carte le jour même de l’élection.

En Côte d’Ivoire, dernier jour de campagne ce jeudi, en vue de la présidentielle de samedi. A deux jours donc du vote, plus de la moitié des inscrits n’a pas encore de cartes d’électeur.

Lire aussi:

La date limite de retrait des cartes d’électeurs était fixée au dimanche dernier. Les Ivoiriens ne se sont pas pressés pour aller récupérer leurs cartes.

Lire aussi :  Côte d'Ivoire/Grâce présidentielle : geste de réconciliation nationale ou manœuvre politique ?

A Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire, la situation reste tendue. Certaines personnes craignent des violences post-électorales à l’issue de ce scrutin où le président Alassane Ouattara se présente pour un troisième mandat.

Alimasi Kambale

Les plus lus

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...

Burkina Faso : quand le capitaine Traoré charge ses voisins ivoirien et béninois

Au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, chef de la transition, s’est, lors d’un discours devant les forces vives, montré très critique à l’encontre...

Au Niger, évasion de plusieurs détenus d’une prison de Koutoukale

Jeudi 11 juillet, plusieurs détenus se sont évadés de la prison de haute sécurité de Koutoukale, où sont incarcérés notamment des militants islamistes, selon...

Kenya/Athlétisme : Brigid Kosgei forfait pour les JO de Paris

Blessée, la Kényane Brigid Kosgei, vice-championne olympique en 2021, ne participera pas aux Jeux olympiques de Paris cet été.   La nouvelle est tombée après examen...

Sur le même thème

Au Kenya, Japhet Koome, chef de la police, rend le tablier

Deux semaines après des manifestations sanglantes et meurtrières qui ont secoué le Kenya, Japhet Koome, chef de la police, démissionne de son poste vendredi...

Sénégal : l’ex-parti au pouvoir fustige la gouvernance «sans cap» des nouvelles autorités

Le président Faye, 44 ans, investi le 2 avril, a remporté avec éclat la présidentielle de mars face au candidat du pouvoir, avec la...

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Est de la RDC : Kinshasa appelle à des «sanctions sévères» contre Kigali

Quelques jours après la publication du récent rapport d’un groupe d’experts onusiens sur la situation sécuritaire dans sa partie orientale, Kinshasa appelle à des...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...