Que s’est-il passé à la frontière RDC-Rwanda ?

Lire aussi

Une fusillade, un militaire congolais tué, des blessés et des manifestations contre le soutien de rebelles M23 par le Rwanda à Goma, capitale du Nord-Kivu, Est de la RDC. Que s’est-il réellement passé à la « petite barrière » de la frontière entre la RDC et le Rwanda ce vendredi 17 juin ?

Tout a commencé lorsqu’un militaire congolais a franchi la frontière rwandaise avant de tirer sur trois militaires de la force rwandaise, selon les témoignages recueillis par Sahutiafrica sur place. Les soldats rwandais ont riposté, en tuant ce militaire congolais.

Des sources attestent que le militaire congolais, qui a franchi la frontière, « venait venger son proche, tombé il y a peu sur le champ d’honneur à Bunagana », où les combats continuent entre les FARDC et les terroristes du M23.

Après ce forfait inattendu, une panique générale s’en est suivie. Magasins, boutiques, petits commerces, tous ont vite fermé les portes et la panique a gagné les habitants.

Aucune source officielle qu’elle soit de la mairie de Goma ou du gouvernorat de province du Nord-Kivu encore moins du gouvernement central n’ose en parler pour l’instant. Mais, des sources concordantes rapportent la mort de trois personnes, à savoir ledit militaire congolais et trois de la force rwandaise (RDF).

« Le corps du policier congolais vient d’être retourné à Goma », informent-elles. Ce militaire est accueilli en héros et sous les honneurs. Des cris et champs pour rendre hommage à ce militaire.

Cependant, une source proche des autorités a confié à Sahutiafrica « qu’une intervention de l’équipe de la Communauté des États de la région des grands lacs (CIRGL), en charge des mécanismes conjoints de vérification des frontières, s’active à se pencher sur la question pour éclairer la lanterne de la population quant à ce ». Pendant ce temps, le corps du militaire congolais gît encore sur le sol rwandais.

« Le prochain président de ce pays sera un motard taximan. Nous sommes en train de soutenir la non possession de la RDC en 100% par le Rwanda, mais le gouvernement de notre pays reste naïf », se désole un motard à Sahutiafrica.

De son côté, l’armée rwandaise nie toute tuerie effectuée dans son territoire. Dans une déclaration sur la radio nationale du Rwanda, L’armée confirme n’avoir enregistré aucun mort des militaires dans son rang.

Entre-temps, les tensions sont croissantes entre Kinshasa et Kigali. La RDC a suspendu tous ses accords avec le Rwanda.

Depuis Goma, Reagan Kimbale

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Tension Ethiopie-Soudan : Abiy Ahmed, joue-t-il à l’apaisement ?

Il ne devrait pas y avoir d'hostilités entre l’Ethiopie et le Soudan. C’est que pense Abiy Ahmed, Premier ministre...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img