RDC-Affaire Chebeya: «J’ai décidé de dire la vérité »( Hergil Ilunga wa Ilunga)

«Je suis fatigué. Trop c’est trop. J’ai décidé de dire la vérité sur l’assassinat de Floribert Chebeya», confie à Sahutiafrica Hergil Ilunga wa Ilunga, adjudant au bataillon Simba à l’époque. Selon les propos de Hergil Ilunga, ce sont les éléments de ce bataillon spécial de la police congolaise qui avait exécuté Floribert Chebeya, le directeur exécutif de l’ONG La Voix des sans Voix, et son chauffeur Fidèle Bazana. C’était le 1er juin 2010.

Hergil Ilunga wa Ilunga, chauffeur du colonel Daniel Mukalay et commandant de sa sécurité, est en cavale avec Alain Longwe Kayeye, brigadier en chef dans le bataillon Simba et chauffeur du commandant Bataillon.
Selon le récit publié lundi 8 janvier sur RFI, confirmé par Hergil Ilunga wa Ilunga à Sahutiafrica, deux évènements le poussent à faire connaître sa version des faits.

Lire aussi :  RDC : incendie au supermarché Hyperpsaro à Kinshasa

«Lorsque le site Africarabia publie un article avec nos photos en disant que nous sommes recherchés, nous avons été convoqués à la résidence du major Christian Ngoy qui nous demande d’aller à la ferme du général John Numbi, y rester pendant un moment. J’ai refusé d’y aller. Cela fait plus de 10 ans que vivons cachés, sans être payés, nous n’avons même plus fait les contrôles biométriques. Et donc, j’ai décidé, ce jour-là, d’alerter la communauté internationale pour que la vérité sur l’assassinat de Chebeya soit connue», insiste Hergil Ilunga wa Ilunga.

Le deuxième évènement qui pousse Hergil Ilunga et Alain Longwe Kayeye à quitter Lubumbashi est l’arrestation, dans un restaurant à Lubumbashi, du major Christian Ngoy Kenga Kenga pour port d’armes illégal. Il est transféré à Kinshasa le 3 septembre 2020.
«Lorsqu’on arrête le major Christian, on reçoit un appel pour retourner à la ferme. J’ai de nouveau refusé. Un collègue nous a prévenu que si nous rentrons, soit on va nous empoisonner ou nous tuer pour taire la vérité. Je me suis retrouvé dans une affaire que je n’avais pas demandée. Maintenant on peut m’arrêter et m’éliminer, tout cela pour que la vérité ne soit pas connue. Ou encore, on peut me mettre en prison, mais ce sera seulement pour étouffer la vérité», confie Alain Longwe Kayeye, brigadier en chef dans le bataillon Simba.
Hergil Ilunga affirme qu’ils étaient à sept dans cette mission. Et tous, dans la nuit du 3 au 4 juin 2010, aprè l’assassinat de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana, ont été envoyés à Lubumbashi.

Lire aussi :  RDC : Sama Lukonde évalue l'état de siège à Beni

Alimasi Kambale

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Au Burundi, Guillaume Bunyoni attend le verdict après son procès en appel

Après son procès en appel, Guillaume Bunyoni, ex-Premier ministre sous le coup d’une condamnation à la prison à perpétuité, attend le verdict dans un...

Tunisie : le tribunal condamne deux journalistes à un an de prison

En Tunisie, deux journalistes ont écopé une peine d’un an de prison pour publication des fausses informations portant atteinte à la sécurité publique mercredi...

Massacre de 2009 en Guinée : prison à vie requise contre Dadis Camara

La prison à vie. Telle est la peine requise par le procureur contre le capitaine Moussa Dadis Camara, ancien chef de l’Eta, et six...

Demandeurs d’asile au Rwanda : une organisation des droits humains dépose un recours contre la politique...

L'association de défense des droits humains Asylum Aid a, mardi 21 mai, annoncé avoir déposé une plainte contre la politique britannique visant à envoyer...

Nigeria : un juge refuse la libération sous caution pour la deuxième fois à Nnamdi Kanu

Un juge nigérian a refusé, lundi 20 mai, pour la deuxième fois en deux mois, la libération sous caution à Nnamdi Kanu, leader séparatiste...