RDC/Exetat 2023 : le train quitte la gare

Des uniformes pimpants et neufs, avec de nouvelles coiffures, les élèves finalistes ont défilé les uns après les autres dans les rues de Kinshasa. Macarons en mains pour certains et sur le cou pour d’autres. Les finalistes du secondaire ont affronté l’épreuve de dissertation lundi 8 mai.

« Cette première expérience était magnifique. L’examen s’est bien déroulé et il n’y avait aucune complication. Je me suis bien préparé au préalable. Dans la salle, j’étais très posé », confie Gradi Tshijika, d’une dizaine d’années, de grande taille. Confiant, Gradi a porté son choix sur la famille, thème dans lequel il avait plus d’arguments à donner.

Lire aussi :  Près de 6.000 réfugiés centrafricains quittent volontairement la RDC

Kertisse Maluta, de petite taille, se veut rassurant et dit avoir donné le meilleur d’elle-même. « Tout était parfait. Ce n’était pas aussi difficile que je l’imaginais. C’était juste question d’être conscient de ce que tu fais, de ne pas choisir le sujet par plaisir, mais plutôt selon tes capacités intellectuelles », croit-elle.

Après son échec l’année, Benjamin Nzola est déterminé à faire mieux pour arracher son bac. « La dissertation n’était pas seulement une répétition, mais aussi une leçon. Elle s’est bien déroulée. J’étais tranquille. Pour couronner le tout, j’ai travaillé sur le thème de la femme, car c’était très facile pour moi », souffle.

Lire aussi :  RDC : l'UA condamne les attaques du M23 contre l'armée et les Casques bleus

Aminata Namasia, vice-ministre congolaise de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), a lancé les épreuves hors session de l’Examen d’État édition 2023 à Kinshasa. La première étape de ces épreuves a enregistré 985.497 candidats contre 918.620 en 2022, dont 43,6% des filles, répartis dans 2.827 centres disséminés sur toute l’étendue de la RDC.

Mervedie Mikanu

Les plus lus

Nigeria : près de sept morts dans l’attaque d’hommes armés dans l’Etat de Katsina

Des hommes armés, appartenant à une communauté, ont tué au moins sept personnes dans l’Etat de Katsina, dans le nord du Nigeria, dans la...

Egypte : le gouvernement plonge les coupures d’électricité quotidiennes à trois heures

En Egypte, le gouvernement a plongé les coupures d'électricité quotidiennes à trois heures dimanche et lundi, en réponse à une augmentation de la consommation...

RDC : Didier Budimbu et l’ambition de redorer l’image du stade des Martyrs

Après une visite au stade des Martyrs de la pentecôte à Kinshasa, capitale congolaise, Didier Budimbu, ministre congolais des Sports, veut « redorer son...

Football : la CAF dévoile les dates officielles de la CAN 2025

Vendredi 21 juin soir, la Confédération Africaine de Football (CAF) a, dans un communiqué, dévoilé les dates officielles de la prochaine édition de la...

RDC/Exetat 2024 : les finalistes confiants après le premier jour

Après le lancement des épreuves de session ordinaire des examens d'État édition 2023-2024 lundi 24 juin, les finalistes du secondaire affirment être confiants.   Kinshasa, capitale...

Sur le même thème

RDC : grève dans les établissements d’enseignement supérieur au Sud-Kivu

En RDC, les enseignants d’établissements d’enseignement supérieur et universitaire ont lancé un mouvement de grève général de quatorze jours, dénonçant le retard récurrent dans...

Nigeria : 620 000 $ de rançon exigées pour la libération des élèves pris en otage

Après un kidnapping de masse dans une école dans l'Etat de Kaduna dans le nord-ouest du Nigeria, un groupe d'hommes armés exigent une rançon...

Est de la RDC : l’Unicef appelle à protéger les enfants

Alors que les combats font rage près de Saké, dans l’est de la RDC, l’Unicef a, dans un communiqué, appelé les parties impliquées dans...

Au Sénégal, l’Université Assane-Seck fermée après la mort d’un étudiant dans une manifestation

Les activités à l’Université Assane-Seck, située à Ziguinchor, sud du Sénégal, ont été suspendues après la mort d’un étudiant dans une manifestation contre le...

Cameroun: le personnel d’appui de l’Université de Maroua en grève 

La situation à l'Université de Maroua à l'extrême nord du Cameroun est préoccupante. Et pour cause, le personnel d'appui de cet Alma mater est...