RDC/Football : quelles sont les raisons de la nouvelle déroute de Mazembe en C1 ? 

Lire aussi

Battu aux tirs au but par Vipers de l’Ouganda (2-4), le TP Mazembe est une fois éliminé en Ligue des champions au tour préliminaire. Le club congolais est déversé en coupe de la Confédération.

Déception, frustration, limogeage de l’entraîneur Franck Dumas, retour de Pamphile Mihayo, suspension du comité… Plusieurs décisions sont tombées dans la foulée de l’élimination du TP Mazembe. Quelles sont les raisons de cette nouvelle déroute du club congolais ?

Dans les coins des rues de Kamalondo, quartier général de Corbeaux, cet échec alimente les débats. Sans doute, les Badiangwena se questionnent et méditent sur cette nouvelle déroute.

Attaque muette

« Depuis un temps, Mazembe a un effectif instable. Et si les joueurs, venus de Don Bosco ou de Katumbi football académie, cartonnent, ils prennent rapidement la direction de l’Europe. Lorsqu’on ne parvient pas à garder sa colonne vertébrale et des pièces maîtresses qui arrivent, ce sera difficile pour le club d’affronter des adversaires redoutables au niveau continental », commente à Sahutiafrica Bela-Luc Mukandila, analyste sportif congolais.

Pour lui, les responsabilités sont partagées : staff et joueurs. Il dit ne pas voir un projet à long terme au sein de Mazembe. « Comme Mazembe est écarté à ce niveau de la compétition, vous verrez que la saison prochaine, on aura un autre effectif. Pourtant, un projet à long terme permettra à Mazembe de résister au lieu de faire des choses à la hâte », affirme M. Mukandila.

En Ligue des champions, Mazembe ne fait que sombre. Et même lorsque le club s’est qualifié pour la phase de groupes la saison 2020-2021, c’était un fiasco. Les Congolais ont fini en troisième position dans une poule dominée par les Sud-africains de Mamelodi Sundows et les Algériens de Belouizdad.

Problème d’avant-centres

La saison passée, les Corbeaux ont vu leur rêve de remporter cette compétition brisé dès le tour préliminaire par un modeste club sud-africain : AmaZulu. A chaque fois, Mazembe a manqué d’efficacité offensive. Une attaque muette, nonchalante et sans inspiration. « Le club manque un avant-centre capable de faire de différence lors des grands matches. Mazembe n’a pas trouvé un avant-centre pour régler ce problème », explique l’analyste.

Joël Beya, Jephté Kitambala, Adam Bosu Nzali ou encore Jean Baleke ne répondent pas aux attentes. Et brillent souvent par leur manque de constance. Le TP Mazembe peine toujours à combler le vide laissé par le départ de sa pépite Jackson Muleka. « On sait que Mazembe est une équipe exigeante, mais il faut quand même aussi savoir donner du temps aux jeunes, qui montent en puissance. Cela épargnera au club d’aller chercher très loin des avant-centres, qui ne sont même pas à la taille », dit Bela-Luc Mukandila.

Que peut apporter le retour de Mihayo sur le banc ?

Eliminé en Ligue des champions, Mazembe devra déverser toutes ses forces en coupe de la Confédération. Pamphile Mihayo est de retour dans une maison qu’il connait bien. Si sa présence peut booster certains joueurs, l’analyste indique « qu’il faut le laisser appliquer ses méthodes ». « Mais si on a fait revenir Pamphile Mihayo pour le manipuler, rien ne va changer », prévient-il.

Entre-temps, Mazembe attend connaître son adversaire aux barrages de la coupe de la Caf.

Trésor Mutombo

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Près de vingt morts dans un accident de route au Tchad

Au moins vingt personnes sont mortes et plusieurs autres blessées dans une collision entre un bus et un camion...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img