RDC : Forum du Consensus sur la Réforme électorale pour quoi faire?

Début lundi 24 août à Kinshasa, RDC, des travaux du “Forum du Consensus sur la réforme électorale efficiente en République démocratique du Congo.
Travaux initiés par le professeur Bob Kabamba et l’université de Liège en Belgique.

Le sujet a été largement commenté sur les réseaux sociaux congolais le week-end pour en comprendre la pertinence et l’importance.
La question qui est revenue est celle de savoir “pourquoi c’est une université Belge qui doit initier des travaux sur le système électoral en RDC?”
D’autres internautes s’en sont violemment pris au professeur Bob Kabamba et l’Université de Liège accusés d’être les auteurs de la Constitution congolaise actuelle.
Dans son argumentaire sur l’importance du Forum du Consensus sur la Réforme électorale, le professeur Bob Kabamba indique qu’après avoir consulté les différents acteurs politiques congolais, leurs avis ont convergé pour constater que l’instabilité politique observée en RDC est “causée par le système électoral actuel”. L’on se souvient encore des violences enregistrées à Kinshasa et dans d’autres villes de la RDC après l’entérinement au Parlement de la candidature de Ronsard Malonda pour prendre la tête de la Commission électorale nationale indépendante.

Lire aussi :  Carnet d’adieu pour un frère, un ami (Christian Gombo)

Résoudre la controverse des dernières élections

«Les dernières élections ont suscité beaucoup de critiques aussi bien des observateurs que des politiques. Ces critiques concernent aussi bien l’organe en charge de l’organisation du processus électoral, la Commission électorale indépendante (Ceni) qu’entre autres, le mode de scrutin adopté pour les élections législatives et provinciales, et la proclamation des résultats non compilés aux Centres locaux de compilation des résultats. D’où, la nécessité de procéder à une réforme en vue de recadrer le prochain cycle électoral de 2023-2028», indique la note d’orientation du Forum.

Prof Bob Kabamba
Prof Bob Kabamba

Entre temps, un groupe de députés congolais est aussi à la manœuvre, consulte les acteurs politiques pour trouver un consensus et détendre la situation politique.
Pour le prof Bob Kabamba, l’un des problèmes majeurs qui se pose est “l’absence d’un niveau de confiance suffisant entre les parties prenantes pour l’adoption d’une réforme faisant l’objet d’un large consensus et dont les effets sont bien compris et profitables à l’ensemble des acteurs”.
Ainsi, le Forum de 7 jours qui va rassembler une soixantaine de participants représentant les différents partis et regroupements politiques voudraient aplanir le chemin pour les prochaines élections. Les dernières sont contestées notamment par Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de 2018, et qui revendique toujours sa victoire.

Lire aussi :  RDC/Kinshasa : engouement au grand marché à la veille du match RDC-Maroc

Pour le début des travaux lundi 24 août, la présence de quelques leaders politiques est signalée. Il s’agit de MWILANYA WILONJA Néhémie (FCC), KABUND Jean-Marc (UDPS), BOJI SANGARA Aimé, BEMBA Jean-Pierre (MLC), KATUMBI Moïse (Ensemble), MUZITO Adolphe et FAYULU Martin de Lamuka. Pourvu qu’un consensus largement partagé découle des entretiens entre ces acteurs politiques qui devraient viser l’intérêt de la nation en premier.

Jacques Matand’

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Volcan Nyiragongo: Goma ville résiliente se relèvera de cette éruption comme en 2002

« Goma, chef-lieu, capitale du Nord-Kivu, est pour l’est du Congo un gift », annonce d’entrée Yekima de BelArt, artiste musicien congolais, dans son...

Sur le même thème

En Afrique du Sud, la commission électorale demande la conformation de l’éligibilité de Jacob Zuma

Le feuilleton autour de l'éligibilité de l'ancien président sud-africain Jacob Zuma aux législatives du 29 mai à encore rebondi vendredi avec la décision de...

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : le gouvernement de Judith Suminwa toujours attendu

En RDC, où le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, se fait attendre, les consultations se poursuivent au sein de l’Union sacrée, coalition...

Au Mali, la junte suspend les activités des partis politiques

Mercredi 11 avril, les autorités maliennes ont suspendu, jusqu’à nouvel ordre, les activités de partis et associations politiques. Pourquoi ? Le colonel Abdoulaye Maïga, porte-parole du...

RDC : les propositions de Dédé Watchiba pour accélérer le processus de formation du gouvernement après...

Le professeur Dédé Watchiba, docteur en sciences politiques et administratives, propose des pistes pour accélérer le processus de formation du gouvernement après les élections...