RDC- Kahuzi-Biega: « Gorilla coffee alliance », programme de lutte contre le braconnage

Lire aussi

L’Ouganda va construire des routes dans l’Est de la RDC

L’Ouganda va construire des routes dans l’État de la RDC, voisine dans le cadre d’une coopération entre les deux...

Tchad : grève des étudiants de la faculté de médecine à l’Université de N’Djamena

Lundi 6 décembre, les salles de cours sont restées désertes dans la faculté de médecine de l’Université de N’Djamena...

RDC : Vital Kamerhe va quitter la prison

Après plus d’un an en détention, Vital Kamerhe, ex-directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, vient d’obtenir une liberté...

« Gorilla coffee alliance », c’est le programme que vient de lancer l’Agence américaine de développement (Usaid) et ses partenaires ce mardi 19 octobre. Son objectif est de lutter contre le braconnage au parc national de Kahuzi-Biega, site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce parc est l’un des rares habitats restants des gorilles des plaines de l’Est ou gorilles de Grauer.

Le programme « Gorilla coffee alliance » s’étend sur une période de 5 ans. Il va permettre à plus 8.000 ménages d’agriculteurs d’améliorer leurs productions sans détruire l’habitat des gorilles. Grâce à ce programme, les producteurs de café vont améliorer leurs ventes, réduire le braconnage et la déforestation autour du parc national.

D’après Paul Sabatine, directeur de l’Usaid en RDC, ce programme va sensibiliser les communautés et les populations à préserver la biodiversité de ce parc national, situé à Sud-Kivu dans l’est de la RDC.

« Le lancement par l’USAID de la Gorilla Coffee Alliance est une étape cruciale pour le partenariat du gouvernement américain avec le peuple congolais. Il représente le fruit de plus d’une décennie d’investissement de l’USAID aux côtés des agriculteurs congolais pour replanter des caféiers dans une région déchirée par les conflits », a déclaré Paul Sabatine.

Selon le Département américain, « la baisse du trafic touristique, la croissance démographique et l’absence d’opportunités économiques durables dans la région ont mis le parc national. Les espèces sauvages qui s’y abritent sont en danger du fait de l’exploitation forestière illégale, du braconnage et de l’exploitation minière. La conséquence la plus récente est la mort du célèbre gorille Mugaruka ».

En RDC, le parc de Kahuzi-Biega est un joyau touristique, qui regorge près de 6.8000 des gorilles des plaines de l’Est ou gorilles de Grauer. Mais le secteur du tourisme, déjà fragilisé par l’insécurité, a été impacté par la pandémie du Coronavirus.

Evodie Koyeni

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

L’Ouganda va construire des routes dans l’Est de la RDC

L’Ouganda va construire des routes dans l’État de la RDC, voisine dans le cadre d’une coopération entre les deux...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -