RDC : deux ans de prison contre Jacky Ndala, proche de Moïse Katumbi

Lire aussi

Jugé en flagrance, Jacky Ndala, proche de Moïse Katumbi, écope de 2 ans de prison ferme. Les juges du tribunal de paix de Kinkole l’ont reconnu coupable d’incitation à la désobéissance civile. La sentence a été prononcée mardi 20 juillet dans la soirée. Mais l’un de ses avocats affirme qu’ils vont interjeter appel.

Jacky Ndala a été interpellé dimanche avant d’être détenu à l’Agence nationale de renseignements (ANR). C’est pour des propos qu’il a tenu lors d’un meeting. Ensemble pour la République, parti de Moïse Katumbi, condamne son incarcération. Il dénonce «un acte arbitraire» et «d’abus du pouvoir».

Dans une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux, M. Ndala a appelé à envahir le siège du Parlement pour empêcher l’examen de la proposition de loi sur la nationale. Cette proposition vise à empêcher les citoyens, dont l’un des parents est étranger à candidater à la présidentielle. Ce que les proches de Katumbi voient comme une tentative d’écarter leur leader au scrutin présidentiel.

«Lorsque le signal sera donné, là où tu es, près de ta résidence, allume le feu (…) Nous avons pris rendez-vous d’aller visiter le palais du peuple (siège du parlement congolais)», a déclaré Jack Ndala.

Joe Ntambwe

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Près de vingt morts dans un accident de route au Tchad

Au moins vingt personnes sont mortes et plusieurs autres blessées dans une collision entre un bus et un camion...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img