RDC: Le gouvernement Ilunga tombe

Lire aussi

Le gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba est tombé mercredi 27 janvier. «A dater de ce jour, le gouvernement Ilunkamba est réputé démissionnaire» a déclaré Christophe Mboso, président du bureau d’âge à l’Assemblée nationale. 

367 députés ont voté pour la chute du gouvernement Ilunkamba. Visé par une motion de censure, Sylvestre Ilunga Ilunkamba et son gouvernement sont tombés. Ils sont désormais réputés démissionnaires. Le Premier Ministre doit présenter sa démission dans 24 heures.

Attendu à la chambre basse du Parlement congolais, Sylvestre Ilunga ne s’est pas présenté. Les députés membres du Front Commun pour le Congo (FCC), ont boycotté cette plénière. Pour la famille de Joseph Kabila, cette démarche voile la constitution et le règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Ils avancent que le bureau d’âge n’a pas qualité d’aborder cette matière.

Dans une correspondance adressée mercredi au Président du Bureau d’âge, Sylvestre Ilunga estime que la motion de censure initiée par les députés contre lui « est une manoeuvre politicienne sans fondement factuel ». Il rappelle que ce bureau n’a pas compétence de diligenter cette procédure.

Une position contredite par un député se réclamant de l’Union sacrée.

« Au regard des dispositions de l’article 214 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, l’examen et le vote de la motion de censure relèvent de la compétence de la plénière et non du Bureau qui ne fait que transmettre au Gouvernement cette dernière », a indiqué le député, Guy Mafuta Kabongo.

« La Cour précise également que l’Assemblée nationale ne perd aucune de ses prérogatives constitutionnelles du fait de la déchéance des membres de son Bureau », a-t-il ajouté.

Malgré l’absence du chef du gouvernement, certains ministres étaient présents à la plénière.

Giscard Havril

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : comment Félix Tshisekedi tente de combler le vide laissé par l’éviction de François Beya ?

Félix Tshisekedi, président congolais, consulte au sein de son administration et auprès de ses partenaires étrangers pour restructurer son...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img