RDC : les étudiants s’impatientent face à la persistance de la grève des professeurs  

Lire aussi

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...

Éthiopie : le Tigré confronté à l’épuisement des stocks de denrées alimentaires (ONU)

En Éthiopie, les stocks de denrées alimentaires. Mais aussi du carburant sont complètement épuisés dans la région de Tigré,...

La RDC perd plus de 6 milliards Usd à cause des exonérations douanières (GEC)

En RDC, les exonérations douanières ont causé une perte d’au moins 6,3 milliards Usd aux caisses de l’état entre...

« Les professeurs ne viennent pas. On ne sait pas vraiment ce qui se passe, même l’accès à nos auditoires nous est refusé. On a l’impression que les autorités ne prennent pas très au sérieux l’éducation de la jeunesse dans notre pays », se plaint Joël, étudiant en médecine à l’Université de Kinshasa. Il confie à Sahutiafrica qu’il est « fatigué d’aller sur le site universitaire, sans qu’un seul cours soit dispensé ».

Le 05 janvier 2022, Muhindo Nzangi, ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, a lancé l’année académique 2021-2022. Une année qui connait un début agité. Les professeurs, qui revendiquent l’amélioration de leurs conditions socio-professionnelles, sont en grève. Une situation qui fait redouter une année académique perturbée. Pourtant, elle reste marquée par l’instauration du système LMD.

Pour Stanislas Kiponge, étudiant à l’Institut supérieur des techniques appliquées (Ista), « les professeurs ne font que réclamer leur droit. Aux autorités d’y répondre positivement afin que les cours débutent ».

« Le gouvernement semble ne pas trop prendre au sérieux les revendications du personnel enseignant. C’est ce qui fait qu’on se retrouve confronté aux grèves et manifestations chaque année. L’Etat doit apprendre à respecter ses promesses. C’est la solution pour que cesse cette situation », déclare Pierre Kabongu, étudiant en deuxième année de licence à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (Ifasic).

Pierre Kabongu appelle le « gouvernement à travailler dans le sens de régler au plus vite cette question, au risque de voir cette année académique être annulée ». Bénie, qui est inscrite en première année à l’Institut supérieur de commerce de Kinshasa, s’inquiète de cette situation. « Ça fait presque quatre jours que je viens et rentre à la maison sans étudier. En plus, on ne nous dit rien », se désole-t-elle.

Dinho Kazadi

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -