RDC : l’opposition divisée autour de la désignation de son porte-parole ?

Alors que les tractations sont en cours pour désigner son porte-parole, l’opposition congolaise ne parle pas le même langage sur cette question. Pourquoi ?

 

Si Martin Fayulu n’est pas dans cette logique, Moïse Katumbi, deuxième lors de la présidentielle avec 18% des voix, et Augustin Matata sont engagés et entendent accélérer le processus de la désignation du porte-parole de l’opposition. Et leurs lieutenants y travaillent.

 

Mardi, Dieudonné Bolengetenge et Franklin Tshiamala, respectivement secrétaires généraux d’Ensemble pour la République et de LGD, ont eu une séance. Objectif ? Travailler sur les derniers ajustements relatifs à l’élaboration du règlement intérieur de l’opposition.

 

Pour M. Tshiamala, il s’agit d’éclaircir les différentes zones d’ombre dans le projet du règlement intérieur de l’opposition. « LGD et Ensemble sont des partenaires politiques qui œuvrent ensemble depuis longtemps. Nous avons jugé important de nous rencontrer pour discuter de la désignation du porte-parole de l’opposition, conformément à la loi et au règlement intérieur en discussion », a-t-il déclaré au sortir de la réunion.

Lire aussi :  RDC : les politiques instrumentalisent-ils un conflit communautaire dans l’ouest ? 

 

Un porte-parole de l’opposition ? Pas question pour le camp de Martin Fayulu, arrivé lors du dernier scrutin présidentiel. Pourquoi est-il opposé à cette démarche ? Pour Devos Kitoko, secrétaire général du parti Ecidé, c’est une démarche inopportune. « Nous maintenons qu’il n’existe pas en RDC une majorité et une opposition légitimes issues des élections crédibles, impartiales et apaisées », a tranché M. Kitoko.

 

En fait, cette formation ne dispose d’aucun député à l’Assemblée nationale. Contrairement à Ensemble pour la République et LGD. Le camp de Martin Fayulu prône un « mécanisme consensuel de correction de l’imposture de décembre 2023 ». Le parti Envol de Delly Sesanga, lui, veut un cadre assaini démocratiquement.

Lire aussi :  RDC/Nord-Kivu : près de huit morts dans un camp de déplacés à Kanyaruchinya

 

« Dans l’état actuel de ravalement des institutions et d’affaissement moral et politique de la démocratie, la stature institutionnelle de l’opposition reste une voie inopérante pour faire entendre la voix de la population meurtrie, rivée à la misère sociale, privée de liberté et livrée à l’insécurité », rapporte cette formation politique dans une déclaration.

 

Depuis l’adoption de la Constitution en 2006, l’opposition n’est jamais dotée de son porte-voix. Pourtant, la loi n°07/008 du 4 décembre 2007 prévoit un poste de porte-parole de l’opposition. Et qui doit être nommé trente jours après l’investiture. Cette fois, est-ce la bonne ?

 

Trésor Mutombo

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

Ouganda : la police encercle le siège du parti de Bobi Wine

A la veille d’une journée de manifestation contre la corruption prévue ce mardi 23 juillet, Bobi Wine, figure voyante de l’opposition en Ouganda, a...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Kenya : William Ruto est-il dans une impasse politique ? 

Face à l'impasse politique, le président William Ruto veut arrêter les manifestations contre le gouvernement.   Il promet que ces activités doivent s'arrêter. Pour lui, les...

Présidentielle en Tunisie : Kaïs Saïed veut rempiler

En Tunisie, le président Kaïs Saïed entend briguer un second mandat lors de la présidentielle prévue en octobre prochain.   Dans une vidéo publiée sur la...

Guerre au Soudan : les Emirats Arabes Unis apportent son soutien pour mettre fin à la...

Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, président des Emirats Arabes Unis, veut apporter son soutien au Soudan pour mettre à la crise dans le...