RDC/ Maï-Ndombe : plus de 200 morts dans des affrontements communautaires à Kwamouth (Société civile)

Lire aussi

Près de 231 personnes ont été tuées dans des affrontements entre les communautés Teke et Yaka, autochtones du territoire de Kwamouth, dans la province de Maï-Ndombe, située dans l’ouest de la RDC. Tel est le bilan provisoire présenté par la société civile locale à Sahutiafrica samedi 10 septembre.

Selon cette structure, les Teke accusent les Yaka de tenter d’installer illégalement leurs propres chefs coutumiers sur des terres qui ne leur appartiennent pas.

« Ces derniers jours, le chef coutumier Kimfu séjourne à Camp Banku dans le territoire de Kwamouth pour apaiser les tensions entre les Yaka et le Teke ainsi que ramener le bon vivre entre ces deux peuples », a confié Martin Futa, membre de la société civile locale. Il signale que les affrontements s’intensifient en allant de Bandundu ville à Kinshasa.

D’après des médias locaux, l’origine du conflit se trouve une redevance coutumière imposée aux populations dites non originaires du territoire de Kwamouth, parmi lesquels les Yaka, les Suku, les Mbala et les Songe. Des affrontements, causés par ce conflit, ont occasionné plusieurs morts, de centaines d’habitations incendiées et des milliers de déplacés.

Raymond Nsimba

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC/ESU : des étudiants en terminale se plaignent de la grève des professeurs

« Nous venons fraîchement de finir le stage et nous sommes rentrés à l’Ifasic pour finir les deux cours qui...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img