RDC/Nord-Kivu : l’ICCN récupère des hectares du parc national de Virunga spoliés à Nzulo

Lire aussi

Le Parc national de Virunga vient de récupérer ses terres des tierces personnes d’environ 1 110 hectares de champs autour de Nzulo, dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu, Est de la RDC, ce jeudi 13 avril, a confié Me Lucien Munyantwari, avocat de l’Institut congolais de conservation de la nature (ICCN), à Sahutiafrica.

« Les juges de la Cour d’appel de Tanganyika ont donné raison à l’ICCN. Cette terre appartient au domaine public de l’État », a-t-il dit.

Pour le Directeur provincial adjoint du Parc national de Virunga, l’ICCN n’est pas en conflit avec les autochtones de Nzulo. Selon lui, il s’agit « des personnes avec des intérêts égoïstes qui instrumentalisent les habitants riverains ».

« Ces terres sont déjà mises en morceaux par des grands messieurs et qui essaient d’utiliser les paisibles citoyens pour se révolter contre les institutions. En réalité, à Nzulo, il n’y a pas des gens opposés à la conservation », a déclaré Rodrigue Mugaruka Katembo.

Cette affaire de l’ICCN et les autochtones de Nzulo était initialement introduit à la Cour d’Appel de Goma avant d’être transféré au niveau de la Cour d’Appel de Tanganyika.

RK

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Centrafrique : les Casques bleus tanzaniens rapatriés sur fond des accusations d’abus sexuels

En Centrafrique, soixante membres d'une unité militaire tanzanienne membre de la Mission des Nations unies (Minusca) sur fond des...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img