RDC : plusieurs interpellations après des actes d’incitation à la haine contre les rwandophones à Kinshasa

Lire aussi

Mercredi 22 juin, des jeunes dont pour la plupart des militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti au pouvoir ont été interpellés par la police à Kinshasa, capitale congolaise. Selon les forces de l’ordre, ces jeunes gens seront déférés devant la justice pour être jugés.

D’après les médias locaux, les uns sont accusés des actes d’incitation à la haine contre les rwandophones. Et d’autres sont reprochés de la vente des vêtements ou insignes similaires en tenue militaire. Alors que les autorités ont interdit le port de ses vêtements sous peine d’un emprisonnement.

Dimanche 19 juin, un groupe de jeunes se réclamant du parti au pouvoir ont barricadé l’avenue Inga dans la commune de Bandalungwa contrôlant les véhicules « à la recherche des rwandophones ».  

Ces actes ont été posés après une vidéo largement relayée sur la toile montrant Jules Kalubi, un leader du « Parlement debout », une structure de l’UDPS qui incite ses troupes à visiter les Rwandais résidant à Kinshasa dans leur domicile. 

Samedi 18 juin, un présume sujet rwandais a été tué dans une justice populaire dans la commune rurale de Kalima en territoire de Pangi dans la province du Maniema, Est de la RDC. D’après des sources locales, la personne tuée aurait été victime de sa morphologie.

Joe Kashama 

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Près de 22 migrants maliens meurent noyés dans un naufrage aux côtes libyennes

Mardi 5 juillet, au moins vingt-deux migrants originaires du Mali, dont trois enfants, ont péri dans un naufrage au...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img