RDC: « Si rien n’est fait, les Congolais risquent de perdre leur pays » (Charles Onana)

« La situation qui se passe dans l’Est de la République démocratique du Congo n’est pas seulement une question de l’Est. C’est une situation qui concerne toute la RDC. Si rien n’est fait, les Congolais risquent de perdre leur pays », a lancé Charles Onana, professeur, spécialiste de la région des Grands lacs et auteur du livre « Holocauste au Congo: L’Omerta de la communauté internationale ». 

 

C’est autour de ce livre que plus de 250 Congolais se sont retrouvés ce samedi 25 novembre à Paris, porte de Lillas dans le 20ème arrondissement, pour discuter avec l’auteur du livre. Les échanges ont aussi tourné autour des enjeux cruciaux en RDC. 

Dans sa présentation, Charles Onana revient sur l’attitude de ceux qui veulent imposer le silence sur la tragédie qui se déroule en RD Congo. « Les enjeux dans ce pays sont tellement énormes et les Congolais semblent être distraits. Imaginez que depuis plus de 10 ans, on évalue le nombre des morts Congolais à 10 millions, c’est l’équivalent de la population du Danemark, toute entière qui serait exterminée. Aujourd’hui, l’on parle de 12 millions. Personne n’a intérêt à ce qu’on fasse le décompte exacte parce que les chiffres sont largement au dessus. Depuis près de 25 ans, au Congo, il y a des morts chaque jour. Des gens sont contraints de fuir leur territoire et les nouveaux occupants sont originaires du pays qui leur fait la guerre », explique Charles Onana. 

Et personne ne veut qu’on puisse en parler, parce que le Rwanda qui soutient les différentes rébellions dans ce pays est parfois présenté comme un modèle de réussite, économique notamment. 

Charles Onana à Paris (@sahutiafrica.net)

« Le président Tshisekedi a mis le nom sur l’agresseur de la RDC. Plusieurs rapports des Nations unies citent le Rwanda. Mais, je ne comprends pas comment les responsables congolais, ministres, députés, et autres ne font pas la même chose que le président Tshisekedi. C’est comme si le Rwanda a réussi à installer la peur dans les Congolais », déplorent l’auteur. 

Pour lui, ce qui se joue au Congo est plus grand que ce qui se passe dans l’Est de ce pays en proie à des rébellions récurrentes. 

« L’objectif de ces gens là, n’est pas seulement de prendre quelques territoires dans l’Est de la RDC. Ils veulent au final imposer à la tête du pays, quelqu’un qu’ils vont contrôler pour prendre le contrôle du pays. Ils sont tellement déterminés. Et les Congolais doivent en prendre conscience et se préparer en conséquence », insiste Charles Onana. 

Charles Onana parle de l’Holocauste au Congo (@sahutiafrica.net)

Dans son livre, il évoque notamment le fait que la RDC est l’un des rares pays où l’on a vu un chef d’Etat major de l’armée Congolaise devenir chef d’Etat major au Rwanda et ministre de la défense. Pour lui, cela voudrait dire que le Rwanda vise à avoir les informations importantes sur le Congo auprès des décideurs et a réussi à infiltrer plusieurs certains d’influence et du pouvoir en RDC, notamment la politique et l’armée. 

« Les Congolais doivent se battre pour sauver leur pays », a fait savoir Charles Onana à l’assistance, constituée des Congolais venus de plusieurs villes pour assister à cette conférence sur la RDC. 

 

Lire aussi :  RDC : Vidiye Tshimanga démissionne sur fond d’un scandale de corruption

Alimasi Kambale

Les plus lus

Niger : les autorités annoncent la baisse du prix de l’essence

Au Niger, le prix de l'essence et du gasoil devront subir une baisse à partir du 23 juillet prochain.   Selon le gouvernement, les prix des...

Guerre au Soudan : les Emirats Arabes Unis apportent son soutien pour mettre fin à la...

Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, président des Emirats Arabes Unis, veut apporter son soutien au Soudan pour mettre à la crise dans le...

En RCA, l’ONU appelle les autorités à garantir le respect des droits humains dans les prisons

Jeudi 18 juillet, l'Organisation des Nations unies a appelé les autorités à mettre en place des mesures urgentes pour garantir le respect des droits...

Gabon/Football : Pierre-Emerick Aubameyang quitte l’OM

Arrivé l'été dernier en provenance de Chelsea, Pierre-Emerick Aubameyang, attaquant gabonais, a annoncé son départ de l'Olympique de Marseille (OM).   Un an après son retour...

Zimbabwe : des activistes font pression pour obtenir la libération de Jameson Timba 

Au Zimbabwe, des groupes de défense des droits de l'homme ont condamné a décision de la Haute Cour de refuser la libération sous caution...

Sur le même thème

Guerre au Soudan : les Emirats Arabes Unis apportent son soutien pour mettre fin à la...

Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, président des Emirats Arabes Unis, veut apporter son soutien au Soudan pour mettre à la crise dans le...

En RCA, l’ONU appelle les autorités à garantir le respect des droits humains dans les prisons

Jeudi 18 juillet, l'Organisation des Nations unies a appelé les autorités à mettre en place des mesures urgentes pour garantir le respect des droits...

Tension Kinshasa-Kigali : une rencontre Tshisekedi-Kagame est-elle toujours possible ?

En annonçant une prolongation de quinze jours de la trêve humanitaire au Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, Washington entend faire avancer les pourparlers...

Nigeria : nouvel accord salarial trouvé entre les syndicats et le gouvernement

Au Nigeria, le gouvernement et les principaux syndicats s’accordent sur un nouveau salaire minimum de 70.000 nairas, équivalent à 44 Usd par mois, jeudi...

Zimbabwe : des activistes font pression pour obtenir la libération de Jameson Timba 

Au Zimbabwe, des groupes de défense des droits de l'homme ont condamné a décision de la Haute Cour de refuser la libération sous caution...