Répression en Ouganda: Le secrétaire général de l’ONU met en garde les autorités ougandaises 

Lire aussi

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, met en garde les autorités ougandaises, et les forces de sécurité contre les répressions violentes enregistrées durant cette période électorale. Antonio Guterres invite l’administration de Yoweri Museveni à respecter les normes internationales relatives aux droits de l’homme pendant la période électorale. C’est ce qu’a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU mardi 11 janvier.

« Antonio Guterres suit étroitement la situation en Centrafrique, incluant les informations sur la violence et les multiples arrestations et détentions des candidats », a précisé le porte-parole de l’ONU.

Antonio Guterres encourage par ailleurs les acteurs politiques et leurs partisans à mener leurs activités de manière pacifique et de s’abstenir de toute incitation à la violence ou à des discours de haine.

Les élections présidentielle et législatives sont prévues pour jeudi 14 janvier 2021. Beaucoup de violences ont été enregistrées pendant la campagne électorale.

L’opposant Bobi Wine, âgé de 38 ans, affronte le président sortant, Museveni, au pouvoir depuis 1986. Plusieurs fois, les meetings du candidat de l’opposition ont été interrompus par les gaz lacrymogènes, faisant des morts et blessées.

Jacques Elenge

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : comment Félix Tshisekedi tente de combler le vide laissé par l’éviction de François Beya ?

Félix Tshisekedi, président congolais, consulte au sein de son administration et auprès de ses partenaires étrangers pour restructurer son...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img