Retour du cyclone Freddy : au moins 70 morts au Malawi et Mozambique

Ce lundi 13 mars, le cyclone Freddy, « hors norme » car il a fait une boucle rarement observée par les météorologues, a fait au moins 70 morts au Malawi et au Mozambique en revenant frapper l’Afrique australe, selon de nouveaux bilans des autorités et ONG.

Au moins 66 personnes sont mortes au Malawi, selon un tweet de la Croix-Rouge, qui participe aux opérations de sauvetage et cite des chiffres du gouvernement. Un précédent bilan des autorités faisait état de 11 morts au Malawi et 4 au Mozambique.

En passe d’être classé le cyclone le plus long jamais enregistré par les météorologues, Freddy avait déjà touché Madagascar et le Mozambique fin février. Le bilan était alors de 17 morts, des milliers de déplacés et de maisons ravagées.

Revenu dans la région la semaine dernière en suivant une trajectoire en boucle inédite, il s’est d’abord abattu sur Madagascar pour la seconde fois en deux semaines, faisant 10 morts.

Puis, il est revenu frapper le Mozambique samedi soir. Au moins quatre personnes sont mortes dans la province de Zambézie (centre), ouverte sur le Canal du Mozambique, ont indiqué les autorités locales à l’AFP. Mais le bilan devrait vraisemblablement grimper, les informations parvenant difficilement en raison de communications coupées.

Lire aussi :  Des rhinocéros réintroduits dans un parc du Mozambique

La ville portuaire de Quelimane (centre), à une quarantaine de km de l’endroit où le cyclone a atterri, est encore largement isolée du reste du monde : routes, eau, électricité sont coupées par endroits, selon Guy Taylor, porte-parole de l’Unicef sur place joint par téléphone.

De nombreuses personnes sont portées disparues, selon les autorités. Et la catastrophe semble avoir dépassé les craintes : « Les centres d’hébergement d’urgence ont été débordés car le nombre de personnes affectées a été supérieur aux prévisions », a déclaré à l’AFP Luisa Meque, présidente du bureau national de gestion des catastrophes.

Ensevelis

Le cyclone qui était accompagné de vents violents et de pluies torrentielles s’est ensuite déplacé dans la nuit de dimanche à lundi vers le Malawi voisin, provoquant des inondations et d’importantes coulées de boue. Les écoles du pays parmi les plus pauvres au monde ont été fermées dans une grande partie sud.

La plupart des corps ont été retrouvés dans la région de Blantyre (sud), capitale économique du Malawi, selon la police locale. « Les opérations de secours sont toujours en cours, mais elles sont entravées par les pluies incessantes », a déclaré à l’AFP Beatrice Mikuwa, porte-parole.

Dans le township de Chilobwe non loin, une quarantaine de maisons ont été balayées et leurs occupants ensevelis dans la boue, a constaté un journaliste de l’AFP.

Lire aussi :  Mozambique : plus de 30.000 fuient des violences dans le nord-est

Richard Duwa, 38 ans, fonctionnaire, a raconté à l’AFP l’eau montée soudainement au milieu de la nuit. A 03H00 GMT (05H00 heure locale), il a reçu un coup de fil : cinq membres de sa famille installés dans le township ont été emportés.

« Nous venons de retrouver le corps d’un petit garçon mais les autres sont encore introuvables », dit-il. Il doit se rendre à la morgue. Des corps ont été retrouvés en aval, il pourrait s’agir de ses proches. La compagnie aérienne nationale, Malawi Airlines, a annulé tous les vols à destination de Blantyre jusqu’à nouvel ordre.

Freddy, qui a désormais fait une centaine de morts, devrait repartir par la mer au cours de la semaine et s’affaiblir, selon les prévisions. Le phénomène, formé au large de l’Australie et qui a atteint le stade de tempête début février, sévit dans l’océan Indien depuis 35 jours. Il est passé au large de l’île française de la Réunion et de Maurice y causant des dommages limités.

Plusieurs tempêtes ou cyclones traversent chaque année le sud-ouest de l’océan Indien pendant la saison cyclonique qui s’étend de novembre à avril.

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

Est de la RDC : le Conseil de sécurité de l’ONU impose des sanctions à six...

Mardi 20 février, six responsables de cinq groupes armés, actifs dans l’est de la RDC, ont été sanctionnés par le Conseil de sécurité des...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...

RDC : Vital Kamerhe chez l’Informateur Augustin Kabuya

Après un tête-à-tête avec Augustin Kabuya, Informateur désigné, Vital Kamerhe, leader du regroupement AA-UNC, réaffirme son engagement au sein de la majorité présidentielle.   C’était après...

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset revient sur son départ de la Côte d’Ivoire

Nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille, Jean-Louis Gasset, ancien sélectionneur des Éléphants, est revenu sur son départ de la Côte d'Ivoire mardi 20 février.   «...

Est de la RDC : la France appelle le M23 à cesser les hostilités «immédiatement»

Ce mardi 20 février, la France a, dans un communiqué, appelé le M23 à cesser les hostilités « immédiatement » et se retirer de...

Sur le même thème

Nigéria : interdiction de l’utilisation des plastiques à usage unique à Lagos

Depuis le 21 janvier dernier, l'État de Lagos a interdit l'utilisation des bouteilles en plastique et autres faits à base de polystyrène non biodégradables.   L'objectif...

RDC : comment AWF lutte contre le trafic d’espèces de la faune sauvage aux côtés de l’ICCN...

En RDC, l’Ong African Wildlife Foundation (AWF) accompagne l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) dans la lutte contre le trafic international...

Est de la RDC : une centaine de maisons inondées à Walikale

Plus de 500 maisons inondées et des biens de valeurs endommagés. Tel le bilan après des fortes pluies qui se sont abattues dans le...

Zimbabwe :  onze mineurs coincés dans une mine d’or

Au Zimbabwe, onze mineurs sont coincés dans un puits souterrain après l’effondrement du sol à la mine d’or de Redwing, à 270 km, à...

Guinée: rareté de carburant, la vie reprend

Après l’explosion du principal dépôt de carburant à Kaloum dans la nuit du 18 au 19 décembre en Guinée, le centre ville a été...