Rwanda : Amnesty International alerte contre de «graves restrictions» des droits avant les élections

Lundi 8 juillet, Amnesty International a indiqué l’opposition rwandaise subit de « sévères restrictions » de droits à l’approche des élections présidentielle et législatives du 15 juillet.

 

« L’opposition continue d’être confrontée à de sévères restrictions de son droit à la liberté d’association, ainsi qu’à des menaces, des détentions arbitraires, des poursuites, des accusations fabriquées de toutes pièces, des meurtres et des disparitions forcées », a déclaré Amnesty.

 

La société civile et les médias subissent également « intimidations, harcèlement et représailles pour leur travail », selon un rapport de l’ONG. En juin, Human Rights Watch (HRW), autre ONG de défense des droits humains, avait-elle dénoncé la « répression de l’opposition, des médias et de la société civile » à l’approche du 15 juillet.

 

« La menace de violences physiques, les procédures judiciaires arbitraires et les longues peines de prison, qui peuvent souvent conduire à de la torture, ont de fait dissuadé de nombreux Rwandais de s’engager dans des activités d’opposition et d’exiger des comptes de leurs dirigeants politiques », a déclaré Clémentine de Montjoye, chercheuse pour HRW.

Lire aussi :  Rwanda : trois journalistes acquittés après 4 ans en détention

 

Selon les deux ONG, des membres de l’opposition ont rencontré d’importantes difficultés pour enregistrer leurs candidatures, et ses deux principales voix, Diane Rwigara et Victoire Ingabire, n’ont pu se présenter.

 

Amnesty exhorte les autorités rwandaises à « mettre fin immédiatement aux sévères restrictions imposées aux droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique ».

 

Pour HRW, les autorités devraient « condamner de toute urgence et publiquement les abus et libérer toutes les personnes détenues pour avoir exercé leurs libertés fondamentales ».

 

Neuf millions d’électeurs sont appelés à voter au scrutin présidentiel, pour la première fois couplée avec des législatives.

Lire aussi :  Agression de la RDC par le Rwanda: «...la situation n’en restera pas là» (Félix Tshisekedi)

 

Homme fort de facto du Rwanda depuis la fin du génocide des Tutsi en 1994, M. Kagame avait été élu président par le Parlement en 2000. Il a ensuite été élu par les Rwandais en 2003, 2010 et 2017, réunissant à chaque fois plus de 90% des voix.

 

Le 15 juillet, il sera opposé aux mêmes adversaires qu’en 2017 : le chef du Parti démocratique vert Frank Habineza et l’ancien journaliste Philippe Mpayimana. Il avait alors obtenu plus de 98,79% des voix, M. Mpayimana 0,73% et M. Habineza 0,48%.

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

Ouganda : la police encercle le siège du parti de Bobi Wine

A la veille d’une journée de manifestation contre la corruption prévue ce mardi 23 juillet, Bobi Wine, figure voyante de l’opposition en Ouganda, a...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Kenya : William Ruto est-il dans une impasse politique ? 

Face à l'impasse politique, le président William Ruto veut arrêter les manifestations contre le gouvernement.   Il promet que ces activités doivent s'arrêter. Pour lui, les...

Présidentielle en Tunisie : Kaïs Saïed veut rempiler

En Tunisie, le président Kaïs Saïed entend briguer un second mandat lors de la présidentielle prévue en octobre prochain.   Dans une vidéo publiée sur la...

Guerre au Soudan : les Emirats Arabes Unis apportent son soutien pour mettre fin à la...

Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, président des Emirats Arabes Unis, veut apporter son soutien au Soudan pour mettre à la crise dans le...