Sénégal : l’opposant Sonko «serein» après son procès pour viols (avocat)

L’opposant sénégalais Ousmane Sonko est « plus que serein » après son procès pour viols qui s’est tenu en son absence mardi à Dakar et pourrait l’empêcher de concourir à la présidentielle de 2024, a dit à l’AFP l’un de ses avocats.

Le ministère public a requis dix ans de réclusion criminelle pour viols, ou au minimum cinq ans de prison pour « corruption de la jeunesse » contre M. Sonko devant une chambre criminelle de Dakar.

La décision a été mise en délibéré au 1er juin. Une condamnation de M. Sonko entraînerait légalement la déchéance de ses droits électoraux, dont celui de pouvoir se présenter à la présidentielle de l’an prochain.

Sonko a toujours réfuté les accusations et crié au complot du pouvoir pour l’écarter de la présidentielle. Il a décidé de ne pas se présenter au tribunal. Ses avocats, dénonçant le rejet de leur demande de rapport et les conditions de tenue du procès, ont quitté l’audience. M. Sonko n’a donc pas été défendu.

Il est supposé se trouver à Ziguinchor (sud), ville dont il est le maire et où il s’est retiré il y a plusieurs jours, à des centaines de kilomètres de Dakar. Ses partisans montent une garde étroite autour de son domicile pour parer une éventuelle tentative d’arrestation.

« Je suis à Ziguinchor près du client qui est plus que serein », dit à l’AFP Me Ciré Clédor Ly. L’avocat n’a pas répondu sur l’attitude que ses avocats allaient conseiller à leur client d’adoptant.

Mais, at-il dit dans un message, « le monde est édifié sur le complot d’Etat, (argumentaire) qui a toujours été soutenu » par la défense.

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

Afrique du Sud : l’inflation ralentit en mars, une première depuis le début de l’année

L'inflation a ralenti, en diminuant de 0,3 point pour atteindre 5,3 % pour la première fois depuis de l’année en Afrique du Sud.   D’après l'agence...

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Guinée/Football : Werder Brême suspend Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison

Naby Keïta, international guinéen, est suspendu par Werder Brême, son club, jusqu’à la fin de la saison sportive pour indiscipline, a annoncé le club...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

Sur le même thème

Vers une baisse à 35% de la masse salariale au Kenya ?

Au Kenya, le gouvernement prévoit de réduire la masse salariale de 43% actuellement à 34% d’ici à l’année 2028.   « Il est impératif de mettre...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Togo : la Cédéao dépêche une mission à Lomé

Une délégation de la Communauté économique des Etats ouest-africains (Cédéao) séjourne à Lomé, capitale du Togo, où la tension monte depuis l'adoption d'une nouvelle...

Au Nigeria, le gouvernement appelé à mettre un terme à l’accord avec Shell sur les droits...

Lundi 15 avril, Amnesty International et d'autres groupes de défense des droits ont appelé le gouvernement nigérian à mettre fin à un accord, visant...

RDC : Judith Suminwa Tuluka en consultations avant la formation du gouvernement

En RDC, Judith Suminwa Tuluka, Première ministre désignée, poursuit les consultations avec les groupements politiques de l’Union sacrée, coalition au pouvoir, alors que son...