Seychelles : abandon des charges contre le principal opposant, accusé de «sorcellerie»

Les accusations de « sorcellerie » qui pesaient depuis début octobre contre le dirigeant du principal parti d’opposition aux Seychelles, Patrick Herminie, ont été levées, a déclaré jeudi le parquet de Victoria.

 

Au moment de son inculpation, Patrick Herminie, chef du parti United Seychelles et candidat à l’élection présidentielle de 2025, avait dénoncé une décision politique.

 

« Je retire l’ensemble des charges contre Patrick Herminie », a déclaré le parquet de Victoria. Les charges ont été abandonnées pour cinq des huit personnes inculpées, a poursuivi le parquet.

 

« Il n’y a pas d’affaire contre moi, ce qui s’est passé c’est juste une action malveillante », a affirmé Patrick Herminie devant la presse à la sortie du tribunal.

Lire aussi :  Seychelles : fermeture des écoles après une explosion et des inondations

Patrick Herminie, ainsi que six autres Seychellois et un ressortissant tanzanien, avaient été inculpés dans le cadre d’une enquête ouverte pour « sorcellerie » ainsi que pour des actes « non-naturels et superstitieux ».

 

Cette affaire est liée à la découverte en août des corps déterrés d’une femme âgée et d’un jeune homme dans un cimetière de l’île principale de Mahé.

 

Le nom de M. Herminie, qui a été président de l’Assemblée nationale entre 2007 et 2016, a été retrouvé sur le téléphone du ressortissant tanzanien, arrêté fin septembre à l’aéroport international des Seychelles en possession notamment de pierres, de petites bouteilles contenant un liquide brunâtre, d’un assortiment de poudres et d’un certain nombre de documents contenant un langage et des symboles décrits comme sataniques, avait affirmé un média local.

Lire aussi :  Seychelles : soupçonnée de sorcellerie, une figure de l’opposition mise en examen

 

Les procureurs ont affirmé que les symboles figurant sur ces documents étaient similaires à d’autres retrouvés dans des lieux vandalisés dans l’archipel, notamment des églises catholiques.

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

RDC : des mouvements citoyens appellent à la libération de Fortifi Lushima

Ce mercredi 17 juillet, la Dynamique des mouvements citoyens congolais appelle à la libération immédiate de Fortifi Lushima, coordonnateur national d’Urgences panafricanistes.   Il est porté...

Gabon/Football : Pierre-Emerick Aubameyang quitte l’OM

Arrivé l'été dernier en provenance de Chelsea, Pierre-Emerick Aubameyang, attaquant gabonais, a annoncé son départ de l'Olympique de Marseille (OM).   Un an après son retour...

Face au flux de migrants, la Tunisie appelle à plus d’aide financière des pays européens

Alors que le flux de migrants ne cesse d’accroître, Ahmed Hachani, Premier ministre tunisien, appelle, mercredi 18 juillet, les pays européens à apporter davantage...

Est de la RDC : Washington prolonge de la trêve humanitaire de 15 jours

Mercredi 17 juillet, la Maison-Blanche a prolongé de quinze jours la trêve humanitaire dans l'Est de la RDC dans le cadre des efforts visant...

Zimbabwe : des activistes font pression pour obtenir la libération de Jameson Timba 

Au Zimbabwe, des groupes de défense des droits de l'homme ont condamné a décision de la Haute Cour de refuser la libération sous caution...

Sur le même thème

Au Kenya, la justice prolonge la détention de Jumaisi Khalusha

La détention de Jumaisi Khalusha, soupçonné de plusieurs meurtres, a été prolongée de trente jours par le tribunal de Makadara mardi 16 juillet.   Il s’agit...

Angola : José Filomeno, fils de l’ancien président, de nouveau condamné ?

En Angola, la Cour suprême a confirmé la condamnation de José Filomeno, fils de l’ancien président José Eduardo dos Santos, à 5 ans de...

Tunisie : une éminente avocate critique du président condamnée à un an de prison

Sonia Dahmani, éminente avocate tunisienne connue pour ses critiques à l'égard du président Kaïs Saïed, a écopé d’une peine d’un an de prison.   Sami Ben...

RDC : «il n’y a plus une poursuite contre Salomon Kalonda…» (Hervé Diakiese)

En RDC, la Cour militaire de Kinshasa/Gombe s’est déclaré incompétente à juger Salomon Idi Kalonda, conseiller spécial de Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour la...

Kenya/Jeûne mortel : Paul Mackenzie jugé pour « terrorisme »

Paul Nthenge Mackenzie, pasteur autoproclamé, doit répondre des faits de « terrorisme » dans l’affaire du « massacre de Shakohola » ce lundi 8...