Seychelles : abandon des charges contre le principal opposant, accusé de «sorcellerie»

Les accusations de « sorcellerie » qui pesaient depuis début octobre contre le dirigeant du principal parti d’opposition aux Seychelles, Patrick Herminie, ont été levées, a déclaré jeudi le parquet de Victoria.

 

Au moment de son inculpation, Patrick Herminie, chef du parti United Seychelles et candidat à l’élection présidentielle de 2025, avait dénoncé une décision politique.

 

« Je retire l’ensemble des charges contre Patrick Herminie », a déclaré le parquet de Victoria. Les charges ont été abandonnées pour cinq des huit personnes inculpées, a poursuivi le parquet.

 

« Il n’y a pas d’affaire contre moi, ce qui s’est passé c’est juste une action malveillante », a affirmé Patrick Herminie devant la presse à la sortie du tribunal.

Lire aussi :  Seychelles : fermeture des écoles après une explosion et des inondations

Patrick Herminie, ainsi que six autres Seychellois et un ressortissant tanzanien, avaient été inculpés dans le cadre d’une enquête ouverte pour « sorcellerie » ainsi que pour des actes « non-naturels et superstitieux ».

 

Cette affaire est liée à la découverte en août des corps déterrés d’une femme âgée et d’un jeune homme dans un cimetière de l’île principale de Mahé.

 

Le nom de M. Herminie, qui a été président de l’Assemblée nationale entre 2007 et 2016, a été retrouvé sur le téléphone du ressortissant tanzanien, arrêté fin septembre à l’aéroport international des Seychelles en possession notamment de pierres, de petites bouteilles contenant un liquide brunâtre, d’un assortiment de poudres et d’un certain nombre de documents contenant un langage et des symboles décrits comme sataniques, avait affirmé un média local.

Lire aussi :  Les Seychelles en état d'urgence après une explosion et des inondations

 

Les procureurs ont affirmé que les symboles figurant sur ces documents étaient similaires à d’autres retrouvés dans des lieux vandalisés dans l’archipel, notamment des églises catholiques.

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Volcan Nyiragongo: Goma ville résiliente se relèvera de cette éruption comme en 2002

« Goma, chef-lieu, capitale du Nord-Kivu, est pour l’est du Congo un gift », annonce d’entrée Yekima de BelArt, artiste musicien congolais, dans son...

Sur le même thème

Au Comores, des dizaines de personnes s’évadent de prison de Moroni

Ce jeudi 11 avril, des dizaines de prisonniers se sont évadés dans une prison de Moroni, la capitale, selon les autorités comoriennes. Ces détenus ont...

Afrique du Sud/Football : six suspects arrêtés après le meurtre d’un joueur de Kaizer Chiefs

Ce mercredi 10 avril, la police sud-africaine a annoncé avoir arrêté six suspects, une semaine après le meurtre de Luke Fleurs, footballeur qui évoluait...

Afrique du Sud : Nosiviwe Mapisa-Nqakula arrêtée après sa démission sur fond de soupçons de corruption

Au lendemain de sa démission à la tête de l’Assemblée nationale, Nosiviwe Mapisa-Nqakula a été arrêté dans le cadre d’une enquête pour corruption sur...

Afrique du Sud : l’ANC lance une nouvelle action en justice pour bloquer le nouveau parti...

L'ANC, parti au pouvoir, a accusé devant un tribunal le parti politique soutenu par l'ex-président Jacob Zuma de « vol de propriété intellectuelle et...

RDC : liberté provisoire pour Salomon Kalonda

Détenu à la prison militaire de Ndolo, Salomon Kalonda, conseiller spécial de Moïse Katumbi, vient finalement d’obtenir la remise en liberté provisoire, a annoncé...