Somalie : le gouvernement veut ralentir le retrait des casques bleus africains

Le gouvernement somalien veut ralentir le retrait des casques bleus africains dans ce pays et met en garde contre un potentiel vide en matière de sécurité, selon des documents du gouvernement publiés mercredi 19 juin.

 

D’après ces documents, les pays voisins s’inquiètent de la résurgence des militants d’Al Shabaab qui pourraient prendre le pouvoir. Alors que le retrait se poursuit, avec le départ de 5 000 soldats sur environ 18 500 l’année dernière, le gouvernement projette la confiance.

 

Il déclare que la nouvelle force ne devrait pas dépasser 10 000 hommes et devrait se limiter à des tâches telles que la sécurisation des grands centres de population. Le Conseil de paix et de sécurité doit se réunir ce jeudi sur la Somalie. C’est pour discuter du retrait et du suivi de la mission.

 

Dans une lettre adressée le mois dernier au président par intérim du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, le gouvernement a demandé de retarder jusqu’en septembre le retrait de la moitié des 4 000 soldats qui devaient partir d’ici à la fin juin. Mais cette lettre n’a pas été signalée auparavant.

Lire aussi :  La Chine offre sa médiation pour les conflits dans la Corne de l'Afrique

 

En fait, le gouvernement a précédemment recommandé, dans une évaluation conjointe avec l’UA en mars, que le calendrier global de retrait soit ajusté en fonction de l’état de préparation et des capacités réelles des forces somaliennes.

 

Cette évaluation, mandatée par le Conseil de sécurité de l’ONU, a averti qu’un retrait précipité du personnel d’ATMIS contribuerait à un vide sécuritaire.

 

Mohamed El-Amine Souef, représentant spécial de l’UA en Somalie et chef d’ATMIS, affirme qu’il n’y a pas de calendrier définitif pour conclure les négociations. Cette source renseigne que toutes les parties étaient attachées à un accord qui contribue à parvenir à une paix et une sécurité durable.

Lire aussi :  Dialogue politique au Soudan : l’UA suspend sa participation pour manque de transparence

 

« L’UA et le gouvernement somalien ont souligné l’importance d’un retrait basé sur des conditions pour éviter tout vide sécuritaire », a-t-il déclaré.

 

La Mission de transition de l’Union africaine en Somalie (ATMIS), une force de maintien de la paix, s’est engagée à se retirer d’ici au 31 décembre, lorsqu’une nouvelle force plus petite devrait la remplacer.

 

Plusieurs sources diplomatiques rapportent que l’Union européenne et les États-Unis, principaux bailleurs de fonds de la force de l’UA en Somalie, ont cherché à réduire l’opération de maintien de la paix. C’est en raison de préoccupations concernant le financement et la durabilité à long terme.

 

Entre-temps, les négociations sur une nouvelle force se sont révélées compliquées. L’UA a fait initialement pression pour un mandat plus solide que celui souhaité par la Somalie.

 

 

Josaphat Mayi

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

En Somalie, les combattants shebab essuient des pertes lourdes à Jubbaland

Alors qu’ils tentaient de prendre le contrôle des bases militaires à Kismayo, ville portuaire située dans l’Etat du Jibbland, Sud de la Somalie, les...

En RCA, l’ONU appelle les autorités à garantir le respect des droits humains dans les prisons

Jeudi 18 juillet, l'Organisation des Nations unies a appelé les autorités à mettre en place des mesures urgentes pour garantir le respect des droits...

RDC/Ituri : quatre civils échappent entre les mains des ADF à Mambasa

Kidnappés, quatre civils ont réussi à s’échapper de mains des combattants présumés des rebelles ADF, affiliés à l’Etat islamique (EI), dans le territoire de...

Est de la RDC : Washington prolonge de la trêve humanitaire de 15 jours

Mercredi 17 juillet, la Maison-Blanche a prolongé de quinze jours la trêve humanitaire dans l'Est de la RDC dans le cadre des efforts visant...

Niger : au moins sept morts dans une attaque d’hommes armés

Des hommes armés ont tué près de sept civils dans la région de Tillabéri, située dans la zone dite de trois frontières entre le...