Soudan du Sud : 10 ans d’indépendance dans l’instabilité

Lire aussi

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...

Éthiopie : le Tigré confronté à l’épuisement des stocks de denrées alimentaires (ONU)

En Éthiopie, les stocks de denrées alimentaires. Mais aussi du carburant sont complètement épuisés dans la région de Tigré,...

La RDC perd plus de 6 milliards Usd à cause des exonérations douanières (GEC)

En RDC, les exonérations douanières ont causé une perte d’au moins 6,3 milliards Usd aux caisses de l’état entre...

Le Soudan Sud, le plus jeune pays du monde, fête ses 10 ans d’indépendance ce vendredi 09 juillet. Mais aucune commémoration officielle n’est prévue pour cette journée suite au Coronavirus, a annoncé le gouvernement sud-soudanais, jeudi 08 juillet. Une décennie après l’indépendance, le pays vit dans l’instabilité après une longue guerre civile.

Salva Kiir Mayardit, président du Soudan du Sud, appelle à la levée des sanctions contre son pays. Il affirme que ces sanctions empêchent le développement économique du Soudan du Sud. «Les sanctions qui nous ont été infligées ne nous ont pas fait prospérer comme nous l’avions souhaité. C’est pourquoi nous ne célébrons pas le dixième anniversaire de la façon, dont les gens l’auraient souhaité», a-t-il déclaré dans un média local.

«Le premier est la question des sanctions, et ils y ont maintenant ajouté l’embargo sur les armes, ce qui a, à son tour, lié nos bras parce que nous sommes censés mettre en œuvre un accord que nous avons signé », a-t-il expliqué.

Le Soudan du Sud a accédé à l’indépendance en 2011. Mais en 2013, le pays est plongé dans une guerre civile. Un conflit armé qui a opposé les hommes de Salva Kiir à ceux de Riek Machar. Les deux parties sont parvenues à un accord pour la fin des hostilités. En 2016, un autre conflit a éclaté en Soudan du Sud avant qu’un deuxième accord de paix soit signé en 2018. Durant les cinq années de conflit, près de 400.000 personnes ont été tuées et quatre millions autres déplacées.

Le pays fait aussi face à sa pire crise alimentaire, avec quelque 60% de la population qui souffre de graves pénuries alimentaires. Et plusieurs milliers de personnes sont proches de la famine, selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

Ali Maliki

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -