Tchad : grève des étudiants de la faculté de médecine à l’Université de N’Djamena

Lire aussi

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...

Éthiopie : le Tigré confronté à l’épuisement des stocks de denrées alimentaires (ONU)

En Éthiopie, les stocks de denrées alimentaires. Mais aussi du carburant sont complètement épuisés dans la région de Tigré,...

La RDC perd plus de 6 milliards Usd à cause des exonérations douanières (GEC)

En RDC, les exonérations douanières ont causé une perte d’au moins 6,3 milliards Usd aux caisses de l’état entre...

Lundi 6 décembre, les salles de cours sont restées désertes dans la faculté de médecine de l’Université de N’Djamena au Tchad. Les étudiants, qui réclament le paiement de plus de 2 ans d’arriérés de bourse, ont lancé un mouvement de grève depuis le 10 novembre. Ils exigent aussi la libération de leurs condisciples interpellés lors de la dernière manifestation.

« Nous avons été violentés au sein même de notre faculté, comme des sauvages, juste parce que nous réclamons ce qui nous revient de droit », a déclaré Adoumbaye Sylvain, un des délégués des étudiants à Africanews.

D’après Madjissembaye Ngarndinon, journaliste tchadien, « les étudiants ont barricadé l’axe qui passe devant leur université jeudi. La même source ajoute qu’ils ont brûlé « des pneus et ont lancé des pierres contre les gaz lacrymogènes des agents de la police. La police les a dispersés à coups de gaz lacrymogène ».

« Cette bourse qu’ils revendiquent a été supprimée depuis 2015. La bourse était destinée aux étudiants de l’Université et ceux des écoles professionnelles. Mais avec la crise économique qu’a connue le pays en 2015, le gouvernement a résolu de supprimer la bourse pour les universités », a dit Madjissembaye Ngarndinon à Sahutiafrica.

Les étudiants multiplient des manifestations. Lors de la dernière manifestation, cinquante-neuf étudiants ont été arrêtés avant que cinquante-quatre d’entre eux soient relâchés.

Mervedie Mikanu

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -