Tension RDC-Rwanda : sommet à Luanda pour donner un second souffle au processus de médiation

Lire aussi

La situation sécuritaire dans l’est de la RDC sur fond la résurgence du M23. Cette question sera au centre d’un nouveau sommet qui se tient à Luanda, capitale angolaise, ce mercredi 23 novembre.

Donner un second souffle au processus de médiation du président Lourenço. Tel est l’objectif de ce sommet. En fait, il s’agit de relancer les discussions entre Kinshasa et Kigali, en froid depuis la résurgence du M23, afin de parvenir à une désescalade entre les deux Etats à travers « le plan de paix pour l’est du Congo », en proie à l’instabilité depuis deux décennies.

Alors que sa présence à Luanda restait en suspens, le président Tshisekedi y prendra part. D’après la présidence angolaise, le président rwandais Paul Kagame, Evariste Ndayisimiye du Burundi ainsi que l’ancien président kényan Uhuru Kenyatta, facilitateur de la communauté est-africain pour cette crise, devraient aussi participer à ce sommet.

La prise de Kiwanja et Rusthuru-centre a ravivé la tension entre Kinshasa et Kigali. L’ambassadeur du Rwanda, en poste en RDC, a été expulsé. Une nouvelle escalade qui est apparue comme un échec de la médiation angolaise.

Ce sommet de Luanda intervient avant la nouvelle session de consultations de paix avec des groupes armés, actifs dans l’est de la RDC, qui se tiendra à Nairobi, capitale du Kenya.

Entre-temps, il s’observe une relative accalmie sur les différentes lignes de front entre les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du M23.

La Rédaction

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Mali : Choguel Maïga reprend ses fonctions

Écarté pendant trois mois pour raisons de santé, Choguel Maïga  a repris ses fonctions de Premier ministre du Mali...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img