Une évasion chanceuse lors d’un enlèvement au Nigeria

En se réveillant face à un homme armé qui éclairait sa maison, le Nigérian Yusuf Thomas a saisi sa chance de s’échapper lorsque son ravisseur potentiel lui a dit de rester immobile et s’est éloigné pour passer un appel.

 

Il était chanceux. Plus de 80 habitants de son village de l’État de Kaduna, dans le nord-ouest du Nigeria, ont été enlevés après que des hommes armés les ont fait sortir de leurs maisons dimanche soir, dans le cadre du plus récent enlèvement massif contre rançon dans le pays.

 

Le raid contre le village du district de Kajuru a eu lieu quelques semaines seulement après qu’environ 280 élèves ont été enlevés dans une école par un gang criminel du même État, provoquant un tollé national face à l’insécurité au Nigeria.

Thomas pensait qu’il serait abattu jusqu’à ce qu’il parvienne à s’échapper.

 

« J’ai entendu une voix me disant de ne pas lever la tête sinon on me tirerait dessus, alors je me suis allongé », a-t-il déclaré à l’AFP.

 

« Ils m’ont demandé mon téléphone et mon argent, alors j’ai dit que je n’avais pas de téléphone, que je n’avais pas d’argent. Lorsqu’il s’est retourné et a appelé ses collègues, j’ai profité de l’occasion pour m’enfuir ».

 

Kaduna est l’un des États du nord-ouest du Nigeria où des gangs criminels lourdement armés, connus localement sous le nom de bandits, ciblent les villages et les communautés pour attaquer, piller et procéder à des enlèvements massifs contre rançon.

Lire aussi :  Hausse record du taux de l’inflation au Nigeria

 

Les forêts denses qui recouvrent certaines parties de la région offrent aux gangs une couverture pour établir des camps pendant qu’ils négocient le paiement des rançons.

 

L’attaque de Kajuru s’inscrit dans une série d’enlèvements récents dans le pays le plus peuplé d’Afrique, un défi lancé au président Bola Ahmed Tinubu, qui a promis de lutter contre l’insécurité.

 

Le village de Kajuru Station était presque désert après l’attaque et de nombreux habitants ont fui par crainte de nouveaux enlèvements.

 

Les responsables de l’État de Kaduna n’ont donné aucun chiffre sur l’enlèvement de dimanche soir, mais les autorités locales affirment que 87 personnes ont été enlevées, pour la plupart des femmes et des enfants.

 

Tanko Wada, un chef de village, a déclaré que cinq personnes avaient depuis réussi à échapper à leurs ravisseurs. « Nous vivons dans la peur parce que nous ne savons pas ce qui va se passer ensuite », a-t-il déclaré à l’AFP.

 

Les responsables ont déclaré que les hommes armés allaient de maison en maison pour emmener les gens avant de quitter le village pour les forêts voisines. « Nous souffrons à cause des bandits qui sont entrés dans notre communauté et ont enlevé nos enfants, nos parents », a déclaré Martha Luka, une habitante de 45 ans. « Qu’allons-nous faire ? Quelle est la solution maintenant ? Je supplie le gouvernement de venir à notre aide ».

Lire aussi :  Nigeria : près de 13 policiers tués à Zamfara

 

Raids en forêt

 

Au cours du week-end, plus de 100 personnes ont été capturées lors de deux attaques distinctes, l’une contre la gare de Kajuru et l’autre contre un village voisin de l’État de Kaduna.

 

Ces enlèvements font suite à l’enlèvement de plus de 280 élèves d’une école du village de Kuriga, à environ 150 kilomètres (93 miles) de Kajuru, au début du mois, l’une des plus grandes attaques de ce type depuis des années.

 

Le gouverneur de l’État de Kaduna, Uba Sani, a rencontré lundi les représentants des proches de Kuriga et a déclaré qu’il faisait tout ce qu’il pouvait pour libérer les enfants.

 

« Tous les enfants kidnappés, par la grâce de Dieu, reviendront sains et saufs », a-t-il déclaré cette semaine à ChannelsTV. « Nous sommes déterminés ».

 

Les autorités affirment que les troupes ont fouillé les forêts pour sauver les étudiants de Kuriga, mais les familles affirment que peu de détails ont été révélés depuis les enlèvements.

 

Au Nigeria, les victimes d’enlèvements sont souvent libérées à la suite de négociations avec les autorités, bien qu’une loi de 2022 interdise de remettre de l’argent aux ravisseurs et que les autorités nient le paiement de rançons.

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

Football/CAF-C1 : Al Ahly-Espérance de Tunis à guichets fermés

La Finale retour de la ligue africaine des champions de la Caf entre Al Ahly d'Égypte et l'Espérance Sportive de Tunis, prévue au Caire,...

RDC : appel à la libération d’une militante pro-démocratie et de ses collègues

En RDC, des militants pro-démocratie et des opposants exigent la libération de l’activiste Gloria Sengha Panda, coordonnatrice du mouvement Vigilance Citoyenne (Vici) et de...

Sénégal/Élim-Mondial 2026 : Aliou Cissé dévoile sa liste pour les deux prochaines journées

Pour le choc face à la RDC et à la Mauritanie, Aliou Cissé, sélectionneur des Lions de la Teranga du Sénégal, a dévoilé sa...

Burkina Faso : début d’assises nationales pour décider de la suite de la transition

Ce samedi 25 mai, des assises nationales de deux jours ont débuté au Burkina Faso, pays dirigé par un régime militaire depuis 2022, pour...

Elections en RDC : quel rôle joue le conseiller communal ?

Ce mercredi 20 décembre, les Congolais sont appelés à élire un chef de l’Etat, des députés nationaux et provinciaux ainsi que les conseillers communaux...

Sur le même thème

RDC/Ituri : l’armée tente de déloger les ADF de leur bastion à Mambasa

Les armées congolaise et ougandaise ont mené, jeudi 23 mai, une opération pour traquer des rebelles ougandais ADF dans le territoire de Mambasa en...

Dans l’est de la RDC, l’armée multiplie des offensives contre les rebelles du M23

L’armée congolaise, appuyée par les Wazalendo, tente de reprendre la main face aux rebelles du M23 et a annoncé avoir récupéré des localités dans...

Est de la RDC : combats sur plusieurs fronts entre l’armée et les rebelles du M23

Ce mercredi 22 mai, les combats ont fait rage sur plusieurs fronts du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, où l'armée congolaise tente de...

RDC : une vingtaine des personnes interpellées dans un bouclage à Beni

Mardi 21 mai, la police a annoncé avoir interpellé une vingtaine de personnes lors d’une opération de bouclage à Beni dans la province du...

Nigeria : attaque meurtrière d’hommes armés dans l’Etat du Plateau

Une attaque d’hommes armés a fait une quarantaine de morts dans l’Etat du Plateau, dans le centre-nord du Nigeria, lundi 20 mai, selon les...