Une centaine de civils tués en quatre mois au Soudan du Sud (ONU)

Lire aussi

Près de 173 personnes ont été tuées et une trentaine de femmes ainsi que d’enfants enlevés au cours de quatre derniers mois dans l’État de l’Unité au Soudan du Sud. C’est ce qu’a rapporté la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud mardi 7 septembre.

Selon ce rapport, les violations ont été commises lors des affrontements entre les forces loyalistes et les groupes armés ainsi que les éléments fidèles au vice-président sud-soudanais Riek Machar.

« Des violations des droits de l’homme ont été commises en toute impunité. Le gouvernement a le devoir, en vertu du droit international, de protéger les civils, d’enquêter sur les allégations de violations des droits de l’homme et de tenir les auteurs présumés responsables conformément aux normes d’un procès équitable », a déclaré Nicholas Haysom, chef de la Minuss.

D’après le document, de nombreuses personnes enlevées ont été victimes de violences sexuelles, dont des fillettes de huit ans seulement et une fillette de neuf ans qui a été victime d’un viol collectif à mort. Au total, 131 cas de viols et de viols collectifs ont été documentés.

« La Minuss a identifié les forces gouvernementales conjointes et les milices/groupes alliés qui opéreraient sous le commandement de responsables des comtés de Koch et de Mayendit comme les principaux auteurs des violations et atteintes aux droits humains. Le SPLM/A-IO (RM) a également perpétré des attaques à Mirmir Payam, dans le comté de Koch », a ajouté M. Haysom.

Depuis la signature de l’accord de paix en 2018, il n’a pas encore produit de résultats tangibles alors que la crise politique et la violence, l’insécurité alimentaire et l’effondrement économique continuent de ravager la plus jeune nation du monde.

La période de transition au Soudan du Sud a commencé en février 2020, mais elle a été prolongée en 2023 pour s’achever après les élections.

Cet accord avait mis fin à une sanglante guerre civile entre les hommes de Riek Machar et de Salva Kiir. Un conflit armé qui avait fait au moins 400.000 morts et des millions de déplacés.

Ali Maliki

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : Y’Afrika, l’art au service de l’éducation

Faire du festival Y’Afrika, un lieu de rencontre et de sensibilisation sur les cultures africaines par le biais de...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img