Le Kenya déterminé à aider le Haïti face à la violence des gangs

Le président William Ruto affirme que le Kenya entend à diriger une force de police multinationale, soutenue par les Nations unies pour lutter contre la violence des gangs en Haïti.

 

D’après lui, ce sera après la formation d’un conseil présidentiel de transition sera formé. Cette décision intervient après qu’Ariel Henry, Premier ministre haïtien, a annoncé sa démission une fois qu’un conseil présidentiel aura été établi.

 

Korir Sing’oei, secrétaire principal aux Affaires étrangères du Kenya, confirme le déploiement de 1000 officiers de police kenyans a été suspendu. C’est attendant la mise en place d’une administration claire en Haïti.

 

En octobre dernier, le Kenya avait accepté de diriger une force de police internationale autorisée par l’ONU dans ce pays des Caraïbes, mais cette initiative avait été jugée inconstitutionnelle en janvier par la plus haute juridiction du pays.

Lire aussi :  Le Kenya annonce la fin de retrait de ses troupes de la Somalie d'ici fin 2024

 

Cependant, suite à la signature d’accords réciproques entre le Kenya et Haïti le 1er mars, le déploiement de la force de police multinationale soutenue par l’ONU devrait bientôt avoir lieu. Cette force, dirigée par des officiers kenyans, vise à réprimer la violence des gangs qui a récemment atteint des niveaux alarmants en Haïti.

 

Depuis fin février, des actes de violence ont provoqué des pertes en vies humaines et des déplacements massifs de population, laissant des milliers de personnes sans abri et dans le besoin urgent d’aide humanitaire. La situation est critique avec des infrastructures essentielles comme le port de la capitale fermé, bloquant l’arrivée de biens de première nécessité.

Lire aussi :  Le Kenya et l'UE trouvent un accord économique pour stimuler le commerce

 

Ben Tshokuta

Les plus lus

En RDC, le flou autour de la démission d’une ministre

Stéphanie Mbombo Muamba, ministre congolaise déléguée près le ministre de l’Environnement, a annoncé sa démission mardi 18 juin dans la soirée.   Pourquoi a-t-elle démissionné ? C’est...

Somalie : le gouvernement veut ralentir le retrait des casques bleus africains

Le gouvernement somalien veut ralentir le retrait des casques bleus africains dans ce pays et met en garde contre un potentiel vide en matière...

DRC Mining Week 2024 : le groupe MKB signe sa première participation

A la DRC Mining Week 2024, le groupe MKB Sarl, spécialisé notamment dans l’agropastoral, agro-industriel ainsi que dans le commerce général, a signé sa...

Des centaines d’Egyptiens meurent pendant le pèlerinage du hadj à la Mecque

Au moins 530 Égyptiens ont péri durant le pèlerinage du hadj et trente-et-un autres portés disparus, en raison de la chaleur extrême qui s'abat...

…la marmite des esclaves…(Carnet de Christian Gombo)

…pour mieux voir Moanda, cette ville-fleuve, ville-océan, oui Moanda, ville-poisson, ville-crabe, ville-crevette, ô Moanda ville-pétrole, ville-plage, ville-sable, sable mouvant, sable riant, sable coulant, sable...

Sur le même thème

Somalie : le gouvernement veut ralentir le retrait des casques bleus africains

Le gouvernement somalien veut ralentir le retrait des casques bleus africains dans ce pays et met en garde contre un potentiel vide en matière...

Est de la RDC : nouveaux combats entre l’armée et le M23, des morts et des blessés

Des affrontements dans l'est de la RDC entre forces gouvernementales et rebelles du M23 ont repris dans la région de Kanyabayonga, ville stratégique du...

Au Tchad, au moins neuf personnes sont mortes dans l’incendie d’un dépôt de munitions de l’armée

Près de sept personnes ont péri et quarante-six autres blessées dans l’incendie d’un dépôt de munitions dans la nuit de mardi à mercredi 19...

Botswana : Debswana Diamond Company signale un décès dans sa mine de Jwaneng après un accident

Mardi 18 juin, la Debswana Diamond Company du Botswana a, dans un communiqué, signalé un décès dans sa mine de Jwaneng à la suite...

Au Niger, un mouvement rebelle revendique l’attaque du pipeline

Le Front patriotique pour la libération (FPL), rébellion contre la junte militaire, a, dans un communiqué publié lundi 17 juin, revendiqué l’attaque d’une partie...