Attentat de Bamako en 2015: Peine de mort contre les accusés

Lire aussi

Après deux jours d’un procès placé sous haute sécurité, la justice malienne a jugé coupable les deux accusés de l’attentat de Bamako en 2015, Fawaz Ould Ahmed et Sadou Chaka, à une peine de mort, mercredi 28 octobre.

C’est près de quarante ans une telle peine n’a pas été prononcée au Mali. Le procureur a requis la peine capitale.

Après une très courte délibération, le président a décidé du paiement d’une amende de 10 millions de francs CFA.

Les accusés Mauritanien Fawaz Ould Ahmed, dit « Ibrahim 10 » et le malien Sadou Chaka, ont été reconnus coupables des attentats perpétrés à l’hôtel Radisson Blu et au restaurant La Terrasse. Ces attaques avaient fait 25 victimes dans la capitale malienne.

Un troisième prévenu, Abdoulbaki Abdramane Maïga, absent au procès, a lui aussi été condamné par contumace à la peine capitale.

Dans la matinée, l’accusé Fawaz Ould Ahmed revendiqué les deux attentats en se disant « fier » d’avoir agi « par vengeance » après la publication des caricatures du prophète Mahomet par l’hebdomadaire français Charlie Hebdo en 2015.

Tout récemment en France, Samuel Paty, professeur, a été décapité le 16 octobre dernier pour avoir montré les mêmes caricatures à ses élèves.

Inès Kayakumba

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Algérie : Abdelmadjid Tebboune invite le roi Mohammed VI au sommet de la ligue arabe

Abdelmadjid Tebboune, président algérien, a envoyé une invitation à son homologue marocain, le roi Mohammed VI pour prendre part...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img