Cyclone Freddy : au Malawi, la recherche de survivants à mains nues dans la boue

Lire aussi

Munis de pelles ou à mains nues, des habitants du bidonville de Chilobwe, dans le sud du Malawi, creusent dans la boue à la recherche de survivants alors que les pluies diluviennes provoquées par le cyclone Freddy continuent de s’abattre sur eux.

Ce bidonville a été frappé par le puissant cyclone tropical, qui a provoqué des inondations et des coulées de boue ayant emporté des maisons et enseveli leurs habitants.

Plus de cent personnes sont mortes dans ce pays pauvre d’Afrique australe, dont nombre d’entre elles à Chilobwe, un groupement d’habitations à flanc de coteau près de la deuxième plus grande ville du pays, Blantyre.

« Il y a eu une énorme coulée de boue qui a emporté plusieurs maisons. C’était terrible », dit Donald Banda, un étudiant de 16 ans. Il fait partie de la centaine de personnes à la recherche de leurs voisins, morts ou encore en vie.

La coulée de boue s’est produite dans la nuit et a tout détruit sur son passage, rapporte l’étudiant. Plusieurs maisons et leurs occupants ont disparu en un clin d’œil.

La plupart des maisons de la région sont faites de briques de boue, les rendant vulnérables aux intempéries.

Les membres des secours gouvernementaux ont mis du temps à arriver, affirme un habitant couvert de boue, qui participe aux efforts de sauvetage.

« On n’a pas d’autre choix que de faire tout ça nous-mêmes », selon cet homme s’exprimant sous le couvert de l’anonymat. « C’est frustrant parce qu’il y a des gens qui meurent ».

La situation est très difficile

Au pied de la colline, une femme se met soudain à hurler sans retenue : les sauveteurs viennent de récupérer le corps de son jeune fils, âgé d’environ six ans. Plusieurs femmes se précipitent pour la consoler tandis que les hommes continuent leur travail.

« Jusqu’à présent, j’ai transporté deux corps à l’hôpital, ainsi qu’une femme qui a été grièvement blessée », rapporte Honest Chirwa, qui travaille dans une clinique privée à Blantyre et s’est porté volontaire pour conduire l’ambulance de la clinique jusqu’à Chilobwe.

« Les gens sont accablés. La situation est très difficile », résume-t-il, ajoutant que les sauveteurs manquent de matériel adéquat.

Le cyclone Freddy, en passe de devenir l’un des plus longs cyclones jamais enregistrés, a traversé l’Afrique australe ce week-end pour la deuxième fois en quelques semaines, opérant un retour rare pour un cyclone après son premier passage fin février.

Au total, plus de 11.000 personnes ont été déplacées par la tempête au Malawi, selon les Nations unies.

Le parlementaire de la région, Noel Lipipa, qualifie la situation de « grave catastrophe » : « Imaginez, une famille de neuf personnes en train de dormir a disparu. On a retrouvé cinq corps mais il en manque encore quatre », confie-t-il à l’AFP.

Un millier de personnes ont été évacuées dans deux écoles primaires. « Pour la plupart d’entre elles, elles ont tout perdu », dit-il.

AFP/Sahutiafrica

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Burkina Faso : l’armée neutralise une quarantaine de terroristes à Oursi

L'armée burkinabè a tué une quarantaine de terroristes lors d'une opération militaire menée dans la zone de Oursi, située...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img