Gabon: l’église sous surveillance

Lire aussi

Les fidèles catholiques ont joué la carte de prudence dimanche 25 octobre 2020 au Gabon. Les consignes du gouvernement ont été respectées pour le deconfinement progressif des lieux de culte prévu pour le 30 octobre prochain dans le stricte respect d’une série de mesures.

L’ordre public a été maintenu. Des contingents de gendarmes et des policiers ont été déployé autour des églises sur l’ensemble du territoire Gabonais, pour faire respecter le protocole d’allègement des mesures de lutte contre la pandémie dans les lieux de culte.

À l’église Saint- Christophe dans la commune d’Akanda, la police a dispersé quelques manifestants. Quelques heures avant, ils voulaient organiser une marche pacifique de solidarité avec les leaders religieux. Sur place, il n’y a pas eu de messe. Ce dimanche est significatif pour les catholiques du Gabon, car il marque l’ouverture de l’année pastorale selon un fidèle rencontré près de la paroisse.

L’appel à la mobilisation ordonné par la conférence épiscopale du Gabon a été partiellement suivi. Dans la province du Woleu Ntem (Oyem), des bruits de grenades ont été entendu. Les forces de sécurité et de défense en auraient fait usage pour dissuader quelques personnes qui ont tenté d’organiser des rassemblements de plus de 30 personnes, qui sont interdits.

Le ministre gabonais de l’intérieur estime que les Gabonais ne devraient pas négliger les mesures édictées par le Comité de pilotage du plan de riposte contre la covid-19. Un protocole a été élaboré pour la réouverture des lieux de culte. Celui-ci entre en vigueur à compter du 30 octobre 2020. Le protocole prévoit:

– Pas plus de 30 personnes par séance de culte ;

– obligation pour les fidèles de présenter un test négatif renouvelable tous les 14 jours ;

– suspension du service de l’Eucharistie aux fidèles ;

– l’offrande est transférée à l’église sous forme de monnaie électronique, etc.

Moins d’un millier de personnes sur l’ensemble du territoire national auraient effectué le déplacement pour l’église dimanche 25 octobre 2020. Selon certaines sources au sein du ministère de l’intérieur.

Charles Stéphane Mavoungou

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Ouganda : Kizza Besigye, opposant au régime libéré sous caution

En Ouganda, le vétéran de l’opposition Kizza Besigye est libéré par un tribunal sous caution. C’est ce qu’ont annoncé...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img