George Kapiamba :«l’artiste ne peut pas être interpellé pour la production de son œuvre»

«Un artiste ne peut pas être interpellé pour la production d’une œuvre. Produire une oeuvre artistique ne peut pas être une raison, sauf si c’est pour raison d’enquête là, on peut interpeller l’artiste, mais tout en respectant la procédure», a déclaré Maître Georges Kapiamba, avocat et défenseurs de droits de l’homme, à Sahutiafrica.net.

Relaxé mardi 17 novembre dans la soirée, l’artiste musicien Tshala Mwana, a été interpellée lundi 16 novembre par l’Agence Nationale de Renseignements (ANR), pour sa chanson «Ingratitude». Une chanson dans laquelle, selon certains militants du parti au pouvoir, Tshiala Muana aurait lancé des pics au régime. Selon Georges Kapiamba, président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice, de deux griefs sont retenus contre Tshiala Muana: – la diffusion de la vidéo de son nouveau titre, bafouillant l’honneur du Président de la République. Pour sa défense, l’artiste affirme n’avoir produit aucune vidéo de sa nouvelle chanson. Elle soutient avoir enregistré l’audio sans en avoir réalisé le clip. Du coup, elle ne devrait pas être responsable des montages vidéos diffusés sur internet.

Lire aussi :  Tshiala Muana passe la nuit au bureau de l’ANR à Kinshasa

«Secundo, l’ANR, dit avoir reçu des renseignements, selon lesquels l’artiste était menacée et pourrait être attaquée à son domicile, par des individus, non identifiés. Donc c’était pour sa sécurité qu’elle a été interpellée», précise le Président de l’Acaj.

Droit d’interpellation

À Sahutiafrica, le président de l’Association Congolaise d’Accès à la Justice (ACAJ) estime que l’interpellation de Tshiala Muana viole, dans une certaine mesure, les droits de l’artiste.  « D’abord, on ne savait pas qu’elle était interpellée sur base d’un titre. Mais quand on était avec le responsable de l’ANR, en présence de l’artiste, nous avons été informé de tout. Tshiala Muana a été interpellée sur base d’un ordre de mission établi par un fonctionnaire de l’ANR, qui a la qualité d’officier de police judiciaire. Et qu’elle a était auditionnée en bonne et due forme par les OPJ qui lui a été présenté. Donc sur la procédure, il n’y a pas eu violation. Et elle a été libérée dans 48h, la constitution de la justice a été respectée », détaille Georges Kapiamba.

Lire aussi :  Tshiala Muana passe la nuit au bureau de l’ANR à Kinshasa

L’unique élément à déplorer, est que l’artiste a été auditionné sans son avocat, note le Président de l’Acaj. Mais l’ANR avait soutenu que son mari et manager était présent, donc il n’y avait aucune crainte, même si selon la loi, Tshiala Muana devait être entendue devant son avocat.

Inès Kayakumba

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

RDC/Roller : le grand retour à Kinshasa

En inactivité depuis plusieurs années, le Roller a fait son retour de cendres, samedi 25 mai, à Kinshasa, capitale congolaise, grâce à l'implication du...

RDC/Linafoot : Maniema Union s’offre Mazembe pour la première fois, Lupopo battu à nouveau

L'AS Maniema Union de Kindu a battu pour la première fois de son histoire le TP Mazembe (2-0), alors que le FC Saint-Eloi Lupopo...

Football/CAF-C1 : Al Ahly, le roi du continent africain

Vainqueur sur le fil face à l'Espérance Sportive de Tunis en finale retour de la Ligue des champions de la Caf samedi 25 mai...

Tchad : plusieurs ministres reconduits dans le gouvernement d’Allamaye Halina

Au Tchad, plusieurs ministres ont été reconduits dans le nouveau gouvernement nommé lundi 27 mai, selon un décret présidentiel lu à la télévision nationale.   Ce...

Sur le même thème

Carnet de Christian Gombo : l’armée recrute des jeunes filles de 18 à 25 ans (Jeune fille,...

Et bien sûr ne sont pas concernées par cette charité de l’Etat : les filles de tous les premiers ministres (actuels comme honoraires), les...

Littérature : «Sociologie du journalisme des problèmes publics à la croisée des discours», immersion dans la...

« Sociologie du journalisme des problèmes publics à la croisée des discours ». C’est le titre du livre co-écrit et présenté par le professeur...

Break news : Interview avec Monsieur Le Sage (Carnet de Christian Gombo)

-Bonjour Monsieur Le Sage ! -Mes salutations fraternelles en votre endroit et surtout toutes les plaies de l’amour sur votre esprit … -Merci Monsieur Le Sage....

RDC : face à la chaleur, le gouvernement recommande à la population d’éviter de s’énerver…(Carnet de...

Parce qu’au pays tout va bien. Notre économie a atteint le plein-emploi. Conséquences comme tout le monde en RDC en âge de travailler, travaille...

La RDC en mode «paiement en urgence» (Carnet de Christian Gombo)

Parce que le peuple est riche. Trop riche. Le peuple est tellement riche que les élus si pas nos élus qui vont dormir dans...