Hausse des envois de fonds vers l’Afrique

Lire aussi

Les envois de fonds vers l’Afrique subsaharienne ont augmenté de 6,2% à 45 milliards Usd, en raison de l’influence croissante des politiques qui visent à canaliser les flux entrants via le système bancaire. C’est ce qu’a révélé la Banque mondiale jeudi 18 novembre. Ces envois de fonds devront continuer de croître de 2,6% en 2022. Et que le Nigeria est le plus grand bénéficiaire de la région.

« Les envois de fonds des migrants ont largement complété les programmes gouvernementaux de transferts en espèces pour soutenir les familles en difficulté économique pendant la crise du COVID-19. Faciliter le flux des envois de fonds pour soulager les budgets tendus des ménages devrait être un élément-clé des politiques gouvernementales qui visent à soutenir une reprise mondiale après la pandémie », a déclaré Michal Rutkowski, directeur mondial de la Banque mondiale pour la protection sociale et l’emploi.

Selon le rapport, une résurgence des cas de Covid-19 et la réimposition de restrictions à la mobilité représentent le plus grand risque à la baisse pour les perspectives de croissance mondiale, d’emploi et de transferts de fonds vers les pays en développement. « Le démantèlement des programmes de relance budgétaire et de soutien à l’emploi, à mesure que les économies se redressent, pourrait également freiner les envois de fonds », ajoute la même source.

La base de données mondiale sur les prix des envois de fonds de la Banque mondiale déplore le coût énorme de l’envoi de 200 Usd à travers les frontières internationales. Elle représente en moyenne 6,4% du montant transféré au premier trimestre 2021. C’est plus du double de l’objectif de développement durable (ODD) de 3% d’ici 2030. C’est le plus cher envoi de l’argent en Afrique subsaharienne (8%) et le plus bas en Asie du Sud (4,6%).

Evodie Koyeni

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Près de 22 migrants maliens meurent noyés dans un naufrage aux côtes libyennes

Mardi 5 juillet, au moins vingt-deux migrants originaires du Mali, dont trois enfants, ont péri dans un naufrage au...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img