Kisangani : les chenilles ont la côte 

Lire aussi

Chaque année à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo en République démocratique du Congo, les chenilles, communément appelés “Mbinzo” apparaissent sur les différents marchés de la ville. Cela commence généralement au mois de juin.

Les marchés de Kisangani sont inondés de chenilles fraiches ou séchées qui proviennent des territoires d’Ubundu, Isangi et Ituri et dans la moindre mesure de la province voisine du Bas-Uélé précisément de Buta. 

Cette année, c’est vers le mois de juillet que les chenilles ont signé leur retour à Kisangani.   

Le commerce des chenilles 

A Kisangani, pendant cette période, les chenilles sont un peu partout. Elles deviennent le repas de base en famille et parfois dans certains restaurants de la ville. Les petits commerces se développent à grande échelle autour de ce produit de saison. 

Dans les villages loin de la ville de Kisangani, les villageois ramassent les chenilles dans la forêt. Elles se développent autour des larves dans des arbres. Les arbres d’où proviennent les chenilles sont protégés par les habitants. Et il est même interdit d’abattre ces arbres.   

A l’état naturel, les chenilles sont ramenées dans des grands centres commerciaux où les vendeuses et vendeurs grossistes se les procurent pour les revendre aux détaillants. 

Chenilles à Kisangani
Les variétés de chenilles à Kisangani (@sahutiafrica)

 Les détaillants à leur tour revendent les chenilles dans plusieurs marchés de la ville de Kisangani aux différentes familles. Les chenilles sont vendues soit à l’état naturel (vivantes), bouillies ou séchées. 

Variétés de chenilles  

A Kisangani, toutes les chenilles ne sont pas les mêmes. Parmi les chenilles, nous avons les « bafoyo », « commando » et « bakanya ». Cette dernière espèce se distingue de deux précédentes par ses épines. 

D’après les commerçants, les deux variétés précédentes commencent par paraître pour laisser la place à la dernière variété, les “bakanya”. 

Les chenilles sont très appréciées par la population de la ville de Kisangani.  

A l’apparition des chenilles, d’autres aliments ne sont souvent achetés, encore moins les vivres frais.  

Jean-Claude Fundi /Kisangani

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Nigeria : près de 300 détenus portés disparus après l’attaque d’une prison à Abuja

Au moins trois cents prisonniers sont portés disparus après l’attaque des hommes armés non identifiés du centre de détention...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img