« La rythmique actuelle dans la musique congolaise, c’est Meridjo » (Lokua Kanza)

Lire aussi

Jean-Marie Belobi Nge-kerme dit Meridjo (Mary Jo) est décédé jeudi 27 août à Liège en Belgique indique sa famille.

Connu sous le nom de scène “Machine Ya Kauka” Jean-Marie Belobi Nge-Kerme était pendant longtemps batteur du groupe Zaïko Langa-Langa.
L’annonce de sa mort désole l’artiste musicien Lokua Kanza. Un autre Mwana Kahuka.
«Meridjo peut être considéré comme celui qui a révolutionné la musique rythmique actuelle au niveau de la batterie. La façon dont la caisse claire est jouée dans la musique congolaise actuelle, notamment le Sébène, c’est lui» confie l’artiste musicien.

Le Sébène est une partie dansante que l’on retrouve dans la musique congolaise. En fait, Meridjo a créé cette façon de jouer la batterie autour des années 1971-72. Après Seskain Molenga qui était à Afrisa puis Empire Bakuba.
En 1971, Meridjo a 18 ans quand il intègre le groupe Zaïko Langa Langa comme batteur, communément appelé drummeur à Kinshasa.
Quelques temps après, son groupe effectue un voyage au Congo-Brazzaville. Les bruits des roues motrices du train auraient déclenché en Meridjo un éclair de génie. Selon le site universrumbacongolaise.com, se serait le chanteur Mbuta Mashakado qui demande à Meridjo de reproduire à la batterie la même rythmique des roues du train qui emmenait les musiciens de Zaïko à Pointe Noire.

Jean-Marie Belobi Nge-Kerme dit Meridjo (Mary Jo) va aussi s’inspirer des cris des oiseaux, les pas d’animaux, les bruits de moteurs de bateau, de train, etc., pour arriver à trouver la rythmique actuellement utilisée dans la musique congolaise.

C’est sur ce rythme que plusieurs générations continuent à danser. Le tempo actuel dans ce qu’on appelle Générique et Sébène serait donc une marque de fabrique de Zaïko Langa Langa. Pour s’être inspiré des bruits des machines, Meridjo prendra le surnom de Machine Ya Kauka, comprenez Machine de Kauka. Kauka, allusion est faite aussi à ce quartier de Kinshasa où l’artiste a passé sa jeunesse juste à côté de Matonge, cité d’ambiance au cœur de Kinshasa. Meridjo est aussi auteur-compositeur de quelques chansons à succès du groupe Zaïko Langa Langa.

Meridjo a passé près de dix années de sa jeunesse en prison pour une affaire d’amour de jeunesse alors que Zaiko était au sommet de la gloire vers les années 70, peu avant la première dislocation qui avait vu naître Yoka Lokole. C’est vers les années 80 qu’il retrouvera les baguettes aux côtés de Ilo Pablo.

Jacques Matand’

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Nigeria : des artistes immortalisent les 108 filles disparues de Chibok

Les visages de 108 jeunes filles nigérianes, portées disparues huit ans après leur enlèvement par des insurgés islamistes, ont...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img