Reprise des attaques contre les civils et les militaires au Mali

Lire aussi

Douze civils et onze militaires ont été tués dans plusieurs attaques au centre du Mali, mardi 12 octobre. D’après le bilan du ministre de défense malienne, “une position militaire à Soukoura a été la cible d’individus armés, avant de viser un pont dans la localité de Paroukou. Parmi les civils tués, se trouvaient deux femmes et un enfant faisant partie d’un convoi de forains”.

Selon des sources sécuritaires, treize terroristes ont été abattus et deux véhicules détruits par l’aviation militaire dans des échanges de tirs.

Après une période d’accalmie, les attaques reprennent quelques jours seulement après la libération de quatre otages par les djihadistes notamment, l’opposant Soumaila Cissé, la française Sophie Petronin, contre celle de 200 détenus réclamés par les djihadistes.

C’est le plus lourd bilan qu’enregistre le Mali depuis le putsch du 18 août alors que les attaques contre l’armée ont fait 175 morts en six mois.

Le 6 octobre dernier, au foire hebdomadaire de Mopti, une vingtaine des personnes ont été enlevées. Neuf personnes sont toujours retenues en otage.

La semaine dernière, au moins cinq habitants du village de Farabougou ont été tués par de présumés djihadistes.

Inès Kayakumba

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Nigeria : des artistes immortalisent les 108 filles disparues de Chibok

Les visages de 108 jeunes filles nigérianes, portées disparues huit ans après leur enlèvement par des insurgés islamistes, ont...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img