Namibie: Liquidation de Air Namibia

Le gouvernement Namibien a annoncé la mise en liquidation de la compagnie Air Namibia, qui a suspendu ses activités jeudi 11 février pour des raisons financières, a rapporté l’AFP. D’après les sources officielles, un accord a été trouvé pour la liquidation de la société namibienne d’aviation entre les représentants d’Air Namibia et de la compagnie belge Challenge Air SA.

Près de 600 membres du personnel pourront perdre leur emploi avec la liquidation de cette compagnie. Début février, le conseil d’administration de la compagnie Air Namibia avait démissionné. Selon le ministre des Finances, Iipumbu Shiimi, le gouvernement namibien a, durant la dernière décennie, versé pas moins de 8,4 milliards (569,8 millions de dollars) pour soutenir cette société nationale. 

« Après avoir considéré toutes les autres options, le gouvernement a estimé que le placement en liquidation était dans l’intérêt de la compagnie à long terme », déclaré Lipumbu Shiimi. 

La pandémie du COVID-19 a négativement affecté Air Namibia déjà victime de sérieux trous d’air financiers depuis des années. Pour éviter la propagation du COVID-19 en Namibie, le gouvernement avait fermé ses frontières aériennes.

Lire aussi :  Génocide au Namibie : l'Allemagne appelé à revoir son offre de réparation (gouvernement namibien)

Par ailleurs, la société Air Namibia devait rembourser à Challenge Air SA une dette de 330 millions de rands namibiens, près de 22,1 millions de dollars, dans le cadre d’un accord signé en décembre 2019. En août 2020, le président Hage Geingob avait affirmé l’intention de son administration de placer la société nationale d’avion en liquidation devant le Parlement. « Il y a un grave problème avec Air Namibia. Elle doit être restructurée et s’il faut procéder à sa liquidation, nous le ferons. Elle ne réalise plus aucun bénéfice, elle ne fait que perdre de l’argent », avait-il indiqué. 

Trésor Mutombo

Les plus lus

Football/C1-CAF : le choc Mamelodi Sundowns-Mazembe délocalisé à Johannesburg

Le choc entre Mamelodi Sundowns de l’Afrique du Sud et TP Mazembe de la RDC, prévu ce samedi 2 mars, a été délocalisé au...

Est de la RDC : le président Tshisekedi attendu à Luanda

Le président Tshisekedi sera reçu par son homologue angolais, João Lourenço, médiateur désigné de l’Union africaine (UA) dans la crise diplomatique entre la RDC...

Guinée : Mamadou Oury Bah, Premier ministre désigné

Mardi 27 février, Mamadou Oury Bah, ancien chef de l'opposition et économiste, a été nommé au poste de Premier ministre par la junte dirigée...

Algérie/Football : Vladimir Petkovic sur le banc des Fennecs ?

A 60 ans, Vladimir Petkovic, technicien croate de Bosnie-Herzégovine naturalisé suisse, pourrait devenir le sélectionneur des Fennecs d'Algérie, selon la presse algérienne.   D'après les informations...

RDC : à Goma, des nouvelles mesures du gouvernement provincial font polémique

A Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, des nouvelles mesures prises par le général Peter Chirimwami, gouverneur militaire, font polémique et sont jugées « coûteuses...

Sur le même thème

Au Nigeria, le gouvernement relance les transferts monétaires en faveur de 12 millions de ménages

Lundi 26 février, le Nigeria a approuvé la reprise immédiate des transferts monétaires en faveur de douze millions de ménages vulnérables, selon Wale Edun,...

Rwanda : la Banque centrale maintient son taux directeur à 7,5%

Au Rwanda, la Banque centrale a maintenu son taux d'intérêt directeur à 7,5%, a annoncé son gouverneur lors d'une réunion jeudi 22 février.   John Rwangombwa,...

Au Nigeria, la baisse historique du niveau de la monnaie locale inquiète

Au Nigeria, la chute du naira, monnaie locale nigériane, sur les marchés officiels et non officiels suscite des inquiétudes des investisseurs.   La journée de lundi...

Le Niger, sous sanctions, va fournir du gasoil au Tchad, au Mali, au Burkina et au...

Le Niger, sous sanctions régionales depuis le coup d'Etat de juillet, va fournir du gasoil à plusieurs pays voisins afin qu'ils puissent combler leurs...

En Afrique, l’économie essoufflée à 17, 8% en 2023

L’économie africaine s’est essoufflée en raison d’une inflation estimée à 17,8% en 2023, a indiqué la Banque africaine de développement (BAD) dans un rapport. Cette...