Niger : l’unique mine d’uranium encore exploitée par Orano en activité jusqu’en 2040

Le gouvernement nigérien et le groupe français Orano (ex-Areva), ont signé jeudi à Niamey un « accord global de partenariat », prévoyant la prolongation jusqu’en 2040 de l’activité de la Somaïr, unique mine d’uranium du groupe encore en exploitation dans le nord du Niger.

Les discussions avec Orano ont permis de « voir comment l’exploitation pourrait durer le plus longtemps possible avec de nouveaux permis, de nouveaux moyens pour réduire les charges, et voir comment la durée de vie de la mine pourrait être prolongée », a déclaré Mme Hadiza Ousseïni, ministre nigérienne des Mines, lors de la signature de l’accord avec Nicolas Maes, PDG de Orano Mining.

« Nous parlons de l’horizon 2040, alors qu’initialement on était à l’horizon 2029 », a-t-elle ajouté. Orano exploitait depuis 50 ans deux mines dans le nord du Niger, la Somaïr (Société des mines de l’Aïr) et la Compagnie des mines d’Akokan (Cominak): cette dernière a fermé en 2021.

Lire aussi :  Le Niger rétablit une taxe sur les appels internationaux

« Cet accord matérialise le double engagement industriel et sociétal d’Orano au Niger, dans le respect de la réglementation » nationale, a affirmé Nicolas Maes. « Nous nous engageons mutuellement à collaborer pour permettre à la Somaïr de durer, pour exploiter le plein potentiel des gisements et faire durer cette mine un maximum d’années possible », a-t-il assuré.

En revanche, les deux partenaires ont décidé de repousser le début de l’exploitation d’Imouraren, l’un des plus grands gisements d’uranium au monde, également dans le nord du Niger, dont les réserves ont été estimées à environ 200.000 tonnes.

Son exploitation aurait dû débuter en 2015, mais la chute des prix de l’uranium sur le marché mondial après la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon en 2011, l’ont gelée.

Selon Nicolas Maes, l’accord signé jeudi a « reconfiguré » le projet Imouraren afin « de trouver un équilibre économique, tout en diminuant significativement son empreinte environnementale ».

Lire aussi :  Bénin:  levée de la suspension des importations de marchandises transitant vers le Niger

« De par la loi minière, on se donne généralement un horizon de dix ans (pour exploiter), c’est la période maximale pour chercher et voir comment on peut exploiter ce qu’on a à Imouraren, ça peut être dix ans, comme ça peut être moins », selon Mme Ousseïni. Elle a affirmé que « les parties sont d’accord qu’Imouraren est désormais une société qui va reprendre la recherche pour bâtir une nouvelle étude de faisabilité ».

En mars, Matthieu Davrinche, directeur d’Imouraren SA, avait déclaré à l’AFP que la décision d’exploiter cette mine serait prise en 2028, après des essais qui doivent débuter l’an prochain. Orano s’est par ailleurs engagé à injecter 26 milliards FCFA (environ 39 millions d’euros) dans des secteurs « prioritaires » au Niger, dont l’éducation, selon M. Maes.

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

DRC Mining Week édition 2024 : remédier au manque de capacité énergétique, Kibali Gold Mine livre...

Comment remédier au manque de capacité énergétique ? Jean-Paul Ilunga Mbayo, ingénieur en électricité de Kibali Gold Mine, filière de Barrick Gold, a livré l’expérience...

DRC Mining Week 2024 : Malia Agency innove avec l’introduction de la « moto électrique » sur le...

En marge de l'événement phare de l'industrie minière congolaise, la DRC Mining Week, organisée du 12 au 14 juin à Lubumbashi, Flavien Bwira, directeur...

Football/Elim-Mondial 2026 :  le Soudan, solide leader du groupe B

Grâce à leur victoire dans le choc de deux Soudans (3-0), les Crocodiles du Nil consolident leur première place dans le groupe B au...

Le Sénégal entame la production du premier champ pétrolier offshore

Ce mardi 11 juin, le Sénégal a annoncé le démarrage de la production du premier projet offshore, rejoignant le club des pays producteurs de...

Kenya : le gouvernement approuve la vente de ses actions dans six sociétés cotées

Au Kenya, le gouvernement prévoit de vendre ses actions dans six sociétés cotées, dont un cimentier et la bourse des valeurs du pays, a...

Sur le même thème

Le Sénégal entame la production du premier champ pétrolier offshore

Ce mardi 11 juin, le Sénégal a annoncé le démarrage de la production du premier projet offshore, rejoignant le club des pays producteurs de...

DRC Mining Week édition 2024, c’est déjà le go demain

Sous le thème « donner la priorité aux opérations minières durables et la transformation locale dans le paysage minier de la RDC », la DRC Mining...

La Banque mondiale approuve une aide budgétaire au Kenya

Jeudi 30 mai, la Banque mondiale a approuvé le premier des trois programmes de soutien budgétaire au Kenya, d'un montant de 1,2 milliard Usd,...

RDC : le gouvernement autorise la reprise des activités à la mine de Zijin

En RDC, le gouvernement a, dans une lettre de ministère des Mines, levé la suspension visant une exploitation congolaise de cuivre et de cobalt...

Au Nigeria, comment le gouvernement veut lutter contre le commerce illégal d’actifs numériques ?

Le gouvernement nigérian prévoit de mettre en place des règles supplémentaires dans les prochains jours pour lutter contre le commerce illégal d'actifs numériques, a...