Nigeria : la police libère quinze enfants d’une trafiquante présumée

Lire aussi

Mercredi 07 septembre, la police nigériane a libéré quinze enfants enlevés par une trafiquante présumée qui se présentait comme une religieuse dans le sud du pays.

« Les enfants, âgés de 4 à 15 ans, ont été libérés samedi d’une cachette dans la région d’Ikwerre, dans l’Etat de Rivers, à la suite d’un renseignement », a déclaré Friday Eboka, chef de la police de l’État. Il précise qu’une femme 44 ans qui se présentait comme « la sœur Maureen Wechinwu » a été arrêtée.

« Les 15 enfants ont été enlevés à Rivers et dans un État voisin », a-t-il dit. Il indique que la police a déjà pu contacter les parents de cinq d’entre eux, et recherchait l’identité des dix autres.

Le trafic d’êtres humains au Nigeria vise souvent des jeunes filles et enfants, parfois envoyés à l’étranger avec de fausses promesses d’emploi ou d’autres opportunités.

La police nigériane a déjà libéré des dizaines de jeunes filles mineures et de bébés de maternités clandestines connues comme des « usines à bébés » où les femmes sont forcées d’accoucher d’enfants destinés au marché noir.

Ce sont souvent de petites installations présentées comme des cliniques privées, qui hébergent les femmes enceintes avant de vendre leurs nouveau-nés. Dans beaucoup de cas, ces femmes y ont été retenues de force et violées.

AFP/Sahutiafrica

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC/ESU : des étudiants en terminale se plaignent de la grève des professeurs

« Nous venons fraîchement de finir le stage et nous sommes rentrés à l’Ifasic pour finir les deux cours qui...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img