Nigeria : le bilan de l’attaque contre une église catholique passe à 22 morts

Au moins vingt-deux personnes ont été abattues. Cinquante-huit autres blessés. Tel est le nouveau bilan de l’attaque contre une église catholique à Ondo, dans le sud-ouest du Nigeria dimanche. C’est ce qu’a annoncé un communiqué du gouvernement publié mardi 7 juin.

Le précédent bilan faisait état de vingt et un morts. Selon la police, des hommes armés, dont certains déguisés en fidèles et munis d’explosifs, ont surgi pendant la messe dominicale et ont attaqué les paroissiens.

« J’ai vu des personnes sans vie dont une femme abattue. J’ai également vu des restes humains déchiquetés par de la dynamite. Quant à moi, je me suis réfugié avec d’autres personnes dont les enfants, dans la sacristie pendant une vingtaine de minutes avant de sortir et de découvrir le carnage », a expliqué le père Andrew Abayomi, qui célébrait la messe avant que les assaillants ne prennent d’assaut l’église.

Lire aussi :  Nigeria : les éleveurs de volailles confrontés au coût élevé des aliments

« Les hôpitaux d’Owo étaient remplis de blessés, dont la plupart étaient dans un état critique. Malheureusement, le nombre de morts s’élève à vingt-deux », a déclaré le gouverneur d’Ondo, Arakunrin Oluwarotimi Akeredolu dans un communiqué.

D’après lui, cinquante-six personnes étaient toujours hospitalisées mardi soir. Il affirme que « le plus malheureux, c’est que des enfants innocents ont été tués dans la fleur de l’âge et que d’autres ont été gravement blessés ».

Sur son lit d’hôpital, la joue et le torse cachés par les bandages, Bade Salawu, l’un des survivants, confie à l’AFP que les fidèles ont d’abord « entendu le bruit très fort d’une arme à feu », avant d’évoquer le « chaos » qui a suivi.

« Les assaillants ne sont pas venus pour voler ou kidnapper qui que ce soit, leur objectif était juste de tuer et de détruire », a indiqué Bade Salawu l’un des survivant à l’AFP. Sur son lit d’hôpital la joue et le torse bandés, il confirme que les fidèles ont d’abord entendu le bruit très fort d’une arme à feu avant d’évoquer le chaos qui a suivi.

Lire aussi :  Nigeria : le gouvernement annule la suppression des subventions aux carburants

Lundi 6 juin, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, a condamné « une attaque odieuse ». « Les attaques contre les lieux de culte sont abjectes », a-t-il ajouté. Il appelle les autorités nigérianes à « tout faire pour traduire les responsables en justice ».

Dimanche 5 juin, une attaque par des hommes armés surgit pendant la célébration de la Pentecôte dans l’église catholique St Francis de la ville d’Owo, dans l’Etat d’Ondo, habituellement épargné par les djihadistes et les bandes criminelles actifs dans d’autres régions du pays. Ce massacre a provoqué l’effroi au Nigeria, et l’indignation de la communauté internationale.

Mervedie Mikanu

Les plus lus

RDC/Football : le président Tshisekedi promet d’honorer Héritier Luvumbu

En RDC, le président Tshisekedi promet d'honorer l'attaquant Héritier Luvumbu, rentré à Kinshasa, capitale congolaise, après avoir résilié son contrat avec un club rwandais...

Kenya/Athlétisme : Kelvin Kiptum, roi du marathon, décoré lors de ses funérailles

Vendredi 23 février, Kelvin Kiptum, détenteur du record du monde de marathon, décédé en début du mois, a été honoré lors de ses funérailles,...

Gabon/Football : Pierre-Emerick Aubameyang dans la légende de la Ligue Europa

Grand artisan de la qualification de l'Olympique de Marseille face au Shakhtar Donetsk au prochain tour de la Ligue Europa (5-3, cumul), Pierre-Emerick Aubameyang,...

Maroc/Football : Ilias Chair condamné à deux ans de prison

A 26 ans, Ilias Chair, international belgo-marocain, a été condamné à deux ans de prison par le Tribunal correctionnel d’Anvers, dont un an avec...

Tunisie : Moncef Marzouki condamné à 8 ans de prison

Jugé par contumace, Moncef Marzouki, ancien président de la Tunisie, a écopé de huit ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat...

Sur le même thème

Des agriculteurs pris en otage à la frontière entre la RDC et le Soudan du Sud

Sept agriculteurs, dont quatre Sud-Soudanais et trois Congolais, ont été pris en otage par un groupe armé dans le territoire de Faradje dans la...

Est de la RDC : des groupes armés endeuillent des familles en Ituri

Plus de trente civils tués au cours de la semaine dernière en Ituri, selon la coordination provinciale de la société civile de cette province...

Des milliers de personnes fuient face à la menace djihadiste dans le nord du Mozambique

Face à la flambée de violences perpétrées par les djihadistes, des milliers de personnes ont été contraints à fuir leurs foyers, a indiqué l’agence...

Les dépouilles de deux soldats sud-africains tués dans l’est de la RDC rapatriées

Tués dans un tir de mortier dans l’est de la RDC, théâtre d’affrontements entre l’armée et les rebelles du M23, les dépouilles de deux...

Accord militaire entre la Somalie et la Turquie

Mercredi 21 février, la Somalie, confrontée à la menace de djihadistes al-shebab, a signé un accord militaire avec la Turquie pour renforcer son armée.   Cet...