RDC : que retienne les mélomanes du Général Défao, vedette de la rumba congolaise ?

Lire aussi

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...

Éthiopie : le Tigré confronté à l’épuisement des stocks de denrées alimentaires (ONU)

En Éthiopie, les stocks de denrées alimentaires. Mais aussi du carburant sont complètement épuisés dans la région de Tigré,...

La RDC perd plus de 6 milliards Usd à cause des exonérations douanières (GEC)

En RDC, les exonérations douanières ont causé une perte d’au moins 6,3 milliards Usd aux caisses de l’état entre...

Lundi 27 décembre, François Lulendo Matumona alias Général Défao, 63 ans, est mort à Douala, capitale économique du Cameroun. Il devait y livrer un concert privé. En 1976, le Général Défao fait ses débuts dans la musique à Matadi, province du Kongo Central. Il commence des groupes du quartier. Il passe ensuite par Zaïko Wawa et Choc Stars avant de créer Big Stars, son propre orchestre, fin des années 90.

Défao a interprété des titres comme : Radio trottoir, Amour scolaire, Famille Kikuta, etc. Que retienne les mélomanes congolais du Général Défao ?

« Je regrette vraiment sa mort parce que Défao aimait tout le monde surtout sa base de Kisantu », confie à Sahutiafrica Mamie Nissi, dans la trentaine. Elle affirme avoir quelques liens avec l’artiste congolais. « Défao était un grand frère bien, simple et social. Il n’y a pas longtemps, je venais d’être avec lui dans la fête de son cousin à Delvaux », raconte Mamie Nissi, d’une voix triste assise devant des beignets qu’elle vend.

Jonas Lukombo, ancien chanteur, relate que plusieurs chansons du Général l’ont marqué. Il évoque notamment la collaboration de Défao avec Montana et Kabose. « Ma chanson préférée, c’était Mulompwe », souffle-t-il. Il reconnait aussi que le Général Défao était « un grand sapeur ».

« Général Défao a chanté Amour forcé dans Choc stars aux côtés de Ben Nyamabu, Lassa Carlito et Debaba où il a aussi chanté Amour scolaire », se souvient Éric Kenzo. « Le Général Défao restera toujours un grand de la musique congolaise. Que l’âme du général repose en paix », dit Éric qui regarde la télévision.

Raymond Nsimba

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -