Sindika Dokolo décédé à Dubaï « par noyade »

Lire aussi

La mort inopinée de Sindika Dokolo à Dubaï provoque des réactions…Le collectionneur d’art africain, homme d’affaires, Sindika Dokolo est mort accidentellement jeudi 29 octobre à Dubaï au cours d’une plongée sous-marine. Version jusque-là officielle et largement partagée.

Les messages de sympathie se multiplient sur les réseaux sociaux. Michel Mulumba, assistant personnel du chef de l’Etat congolais, Felix Tshisekedi, qui le connaissait a tweeté hier soir sur cette histoire de plongée marine: «Une activité habituelle qui t’a arraché de ton combat, de tes proches…Repose en paix, cher».

«Je n’arrive pas à croire que tu es parti. Merci pour tous ces combats nobles que tu as menés pour notre pays. On ne te remerciera jamais assez pour tout ce que tu as fait pour l’art africain et pour ton soutien aux artistes que nous sommes. Toutes mes condoléances à la famille. Reposez en paix. On ne t’oubliera jamais», a confié Lokua Kanza, artiste musicien d’origine congolaise sur sa page Facebook.

« Le Congo perd un de ses dignes fils, le monde de l’art africain perd un de ses plus grands défenseurs et collectionneurs et moi, je perds un très grand ami », a écrit Didier Claes, collectionneur belge-congolais, qui a connu Sindika Dokolo.

Sur Twitter toujours, Elie Matadi, théologien, se pose des questions sur la version officielle de la mort par noyade de Sindika Dokolo. «Une noyade ne se fait pas en une fraction de seconde. Cela prend des longues minutes et la victime lutte un moment. Une plongée sous-marine se fait toujours en compagnie des professionnels pour la surveillance. Alors, je ne comprends pas comment il a pu se noyer», indique-t-il. Et de poursuivre, «Dokolo était-il seul en faisant sa plongée? Personne autour de lui? Aucun professionnel? C’est une perte immense pour la RDC. Mais aussi au delà du deuil qui laisse nos coeurs inconsolables, il nous faut plus d’explications. Sinon, cette version des faits reste très bizarre», a conclu Elie Matadi. Quelques temps avant sa mort, Sindika Dokolo était cité avec sa femme Isabel Dos Santos dans l’affaire Luanda Leaks, une affaire de détournement de deniers publics en Angola.

Inès Kayakumba/ Jacques Matand’

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Tension Ethiopie-Soudan : Abiy Ahmed, joue-t-il à l’apaisement ?

Il ne devrait pas y avoir d'hostilités entre l’Ethiopie et le Soudan. C’est que pense Abiy Ahmed, Premier ministre...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img