Tunisie : le gouvernement décidé à éponger les dettes extérieures

En Tunisie, le gouvernement a demandé à la banque centrale un financement direct pour payer ses dettes extérieures urgentes, rapporte Sihem Boughdiri, ministre des Finances tunisien ce jeudi 01 février.

«Malgré toutes les difficultés des finances publiques, la Tunisie s’engage à payer ses dettes extérieures à temps afin de préserver la souveraineté nationale», a déclaré Bougdhiri devant la commission des finances du Parlement.

La Tunisie a payé toutes ses dettes extérieures en 2023 , dissipant les doutes sur la possibilité d’un défaut de paiement. Les économistes estiment que 2024 sera très difficile, car le gouvernement devra payer 4 milliards de dollars de dettes extérieures, soit une augmentation de 40 % par rapport à 2023.

Marouan Abassi, gouverneur de la Banque centrale déclare à la commission des finances que le remboursement d’un prêt d’une valeur de 850 millions d’euros entraînerait une baisse des réserves de change équivalant au montant nécessaire pour 14 jours d’importations et aurait un impact sur le taux de change.

Le gouverneur de la Banque centrale déclare que cette décision augmenterait également de manière incontrôlable l’inflation qui pourrait atteindre trois chiffres. Il indique qu’un scénario vénézuélien se répéterait en Tunisie, faisant référence à la récente crise économique du Venezuela qui a conduit à l’hyperinflation.

Il a averti en 2022 que les projets du gouvernement visant à demander à la banque d’acheter des bons du Trésor présentaient de sérieux risques, notamment provoquant une pression à la hausse sur l’inflation et une baisse de la valeur de la monnaie tunisienne.

En Tunisie , depuis que le président Kais Saied s’est emparé de presque tous les pouvoirs, le pays est confronté à des difficultés majeures pour obtenir des financements extérieurs de l’Occident.

L’année dernière, M. Saied a déclaré que la loi devait être révisée pour permettre à la banque centrale de financer le budget directement en achetant des obligations d’État. Une mesure contre laquelle le gouverneur de la banque a mis en garde.

Josaphat Mayi

Les plus lus

Kenya/Athlétisme : Kelvin Kiptum, roi du marathon, décoré lors de ses funérailles

Vendredi 23 février, Kelvin Kiptum, détenteur du record du monde de marathon, décédé en début du mois, a été honoré lors de ses funérailles,...

Maroc/Football : Ilias Chair condamné à deux ans de prison

A 26 ans, Ilias Chair, international belgo-marocain, a été condamné à deux ans de prison par le Tribunal correctionnel d’Anvers, dont un an avec...

Tunisie : Moncef Marzouki condamné à 8 ans de prison

Jugé par contumace, Moncef Marzouki, ancien président de la Tunisie, a écopé de huit ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat...

RDC : Pool Malebo stand-up comedy, l’humour à couper le souffle

Rires, acclamations, cris, ovations… Le spectacle d’humour « Pool Malebo stand-up comedy » a lancé sa saison dans une ambiance de joie à Kinshasa, capitale congolaise,...

Football/C1-CAF : Mazembe qualifié en quarts de finales

Grâce à sa victoire face à Pyramides FC ce samedi 24 février (3-0), le TP Mazembe valide son ticket pour les quarts de finales...

Sur le même thème

Rwanda : la Banque centrale maintient son taux directeur à 7,5%

Au Rwanda, la Banque centrale a maintenu son taux d'intérêt directeur à 7,5%, a annoncé son gouverneur lors d'une réunion jeudi 22 février.   John Rwangombwa,...

Au Nigeria, la baisse historique du niveau de la monnaie locale inquiète

Au Nigeria, la chute du naira, monnaie locale nigériane, sur les marchés officiels et non officiels suscite des inquiétudes des investisseurs.   La journée de lundi...

Le Niger, sous sanctions, va fournir du gasoil au Tchad, au Mali, au Burkina et au...

Le Niger, sous sanctions régionales depuis le coup d'Etat de juillet, va fournir du gasoil à plusieurs pays voisins afin qu'ils puissent combler leurs...

En Afrique, l’économie essoufflée à 17, 8% en 2023

L’économie africaine s’est essoufflée en raison d’une inflation estimée à 17,8% en 2023, a indiqué la Banque africaine de développement (BAD) dans un rapport. Cette...

Malawi : la banque centrale relève son taux directeur de base

Au Malawi, la banque centrale a relevé son taux d'intérêt de référence de 200 points de base à 26,0 %, citant un environnement d'inflation...