Tunisie : une éminente avocate critique du président condamnée à un an de prison

Sonia Dahmani, éminente avocate tunisienne connue pour ses critiques à l’égard du président Kaïs Saïed, a écopé d’une peine d’un an de prison.

 

Sami Ben Ghazi, son avocat, dénonce une décision injuste. Pour lui, sa cliente est prise pour cible de la liberté d’expression. Il affirme que « la décision du tribunal renforce les inquiétudes de l’opposition selon lesquelles, les voix critiques continueront d’être ciblées à l’approche de l’élection présidentielle, prévue début octobre.

 

Sonia Dahmani a été arrêtée, en mai dernier, après son intervention dans une émission de télévision. Lors de son intervention, elle a déploré la situation socio-économie en Tunisie. Depuis, cette avocate a été placée derrière les barreaux.

Lire aussi :  Tunisie : Abir Moussi entame une grève de faim en prison

 

Les partis d’opposition, dont de nombreux dirigeants sont en prison, ont accusé le gouvernement du président Saied d’exercer des pressions sur le pouvoir judiciaire pour cibler ses rivaux électoraux.

 

Ils affirment que des élections justes et crédibles ne peuvent avoir lieu que si les hommes politiques emprisonnés sont libérés et les médias sont autorisés à fonctionner sans pression du gouvernement.

 

Mercredi dernier, Lotfi Mraihi, leader du Parti de l’union républicaine d’opposition, qui a annoncé son intention de se présenter à l’élection présidentielle, a été arrêté. Il est soupçonné de blanchiment d’argent.

 

Accusée d’atteinte à la sécurité publique, Abir Moussi, leader du Parti constitutionnel libre et candidate de premier plan, est en prison depuis octobre 2023. Certains candidats potentiels, dont Safi Saeed, Mondher Znaidi, Nizar Chaari et Abd Ellatif Mekki sont poursuivis pour des crimes présumés tels que la fraude et le blanchiment d’argent.

Lire aussi :  Tunisie/Tennis : Ons Jabeur, 7e au classement mondial après son sacre au WTA 1000

 

Le président Kaïs Saïed n’a pas encore annoncé officiellement sa candidature pour un second mandat. L’année dernière, il avait déclaré qu’il ne confierait pas le pouvoir à ceux qu’il qualifie de « non-patriotes ».

 

Josaphat Mayi

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

Au Kenya, la justice prolonge la détention de Jumaisi Khalusha

La détention de Jumaisi Khalusha, soupçonné de plusieurs meurtres, a été prolongée de trente jours par le tribunal de Makadara mardi 16 juillet.   Il s’agit...

Angola : José Filomeno, fils de l’ancien président, de nouveau condamné ?

En Angola, la Cour suprême a confirmé la condamnation de José Filomeno, fils de l’ancien président José Eduardo dos Santos, à 5 ans de...

RDC : «il n’y a plus une poursuite contre Salomon Kalonda…» (Hervé Diakiese)

En RDC, la Cour militaire de Kinshasa/Gombe s’est déclaré incompétente à juger Salomon Idi Kalonda, conseiller spécial de Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour la...

Kenya/Jeûne mortel : Paul Mackenzie jugé pour « terrorisme »

Paul Nthenge Mackenzie, pasteur autoproclamé, doit répondre des faits de « terrorisme » dans l’affaire du « massacre de Shakohola » ce lundi 8...