CHAN RDC/Libye: But égalisateur aux airs de la CAN Burkina Faso 1998

Lire aussi

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...

Éthiopie : le Tigré confronté à l’épuisement des stocks de denrées alimentaires (ONU)

En Éthiopie, les stocks de denrées alimentaires. Mais aussi du carburant sont complètement épuisés dans la région de Tigré,...

La RDC perd plus de 6 milliards Usd à cause des exonérations douanières (GEC)

En RDC, les exonérations douanières ont causé une perte d’au moins 6,3 milliards Usd aux caisses de l’état entre...

Un but partout. C’est le score de la rencontre entre les Léopards de la République démocratique du Congo et les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye, dans le cadre de la deuxième journée du championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2021.

Menés dès l’entame, à la 5ème minute par l’équipe libyenne, il a fallu attendre la 93ème minute du temps additionnel pour voir le onze congolais trouver la lucarne. La frappe de Amédé Masasi a permis aux Léopards d’obtenir l’égalisation en toute fin de rencontre. 

Ce but d’égalisation rappelle aux amateurs du football la CAN Burkina Faso 1998. L’équipe RD Congolaise était menée 3-0 par les Etalons du Burkina Faso, pays organisateur. Score final du match 4-3 en faveur des Simba congolais de l’époque. Ils avaient réussi à marquer trois buts en 4 minutes seulement pour égaliser. En toute fin de rencontre, les Simba vont marquer le quatrième but et ramener une médaille de bronze, synonyme de la troisième place.

Giscard Havril

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -